/ / / / Vivre ses choix jusqu'à la fin de sa vie

Vivre ses choix jusqu'à la fin de sa vie

Vers une meilleure prise en compte des désirs et volontés des personnes âgées à chaque étape de leur vieillissement.

Les nombreux débats sur la dépendance, en particulier sur la question de la fin de vie et les récentes évolutions législatives en la matière illustrent une tendance assez forte dans notre société : la quête du risque zéro pour la protection des personnes âgées. L’attachement que nous avons à leur égard nous pousse à opter pour leur prise en charge, au détriment parfois de leur autonomie, de leur qualité de vie, voire de leur intégrité morale et physique. En voulant à tout prix les protéger, nous finissons par passer outre le respect de leur volonté.

Ultime tabou, la mort fait partie des préoccupations des personnes âgées, de leurs proches et du personnel soignant. Elle soulève alors des questions complexes : que faire face à la perte de certaines capacités physiques et intellectuelles de nos proches ? Peut-on assurer leur sécurité tout en respectant leurs habitudes de vie et leur intimité ? Comment réagir face au refus des soins ? Comment décrypter les besoins réels des personnes âgées ?

La Fondation de France souhaite faire évoluer les pratiques vers une meilleure prise en compte des désirs des personnes âgées à chaque étape de leur  vieillissement. Elle s'est fixée également comme objectifs de développer la concertation avec les personnes âgées, les familles et le personnel soignant pour mieux accompagner les choix des personnes âgées, de favoriser une culture du droit au risque en formant et soutenant les proches et professionnels ou encore de faire avancer la réflexion sur la mort et le deuil avec l'ensemble des acteurs concernées, en particulier en EHPAD.

Cet appel à projets s'adresse à des :

• Associations d'aide à domicile, de familles, d'usagers, de groupements de coopération sociale et médicale

• Etablissements publics et privés à but non lucratif accueillant des personnes âgées...

 

 

En pratique