/ / / / Réduction des risques d'alcool en milieu festif

Réduction des risques d'alcool en milieu festif

Prévenir, limiter les prises de risques d'alcool des jeunes en contexte festif et trouver des outils de prise de conscience.

La Ville de Grenoble, commune de 160 779 habitants, est caractérisée par :

- une forte représentation des jeunes habitants de 15 à 29 ans, représentant 30,4% de la population grenobloise ;

- une forte représentation du public étudiant fréquentant le centre-ville (environ 65 000 étudiants à l’Université Grenoble Alpes) ;

- une importante vie culturelle et festive tout au long de l’année, marquée notamment l’organisation de nombreuses manifestations culturelles et festives en plein air ou en salle tout au long de l’année.

Dans ce contexte, l’observation de phénomènes d’alcoolisation massive se déroulant sur l’espace public (centre-ville, parcs) et lors de temps forts (fêtes et événements divers,…) incite la Ville de Grenoble à développer une réponse en terme de promotion de la santé et de réduction des risques liés à ces modes de consommation, et notamment :

  • Risques santé à court terme (« lendemains de veille », malaises, hypothermie, coma…) et à long terme (influence sur les capacités cérébrales et le système nerveux, possibilité de développement d’un comportement addictif etc…)
  • Accidentologie (chutes, accidents de voiture)
  • Violences physiques, dont violences sexuelles
  • « Perte de contrôle » de la consommation ponctuelle (ne plus pouvoir s’arrêter de consommer une fois lancé) ou régulière (alcoolisations importantes plusieurs fois par semaine)
  • Risques liés aux interactions avec d’autres substances (médicaments, autres substances psychoactives illicites)

Dans le cadre d’un premier appel à projet test, le service Promotion de la Santé de la Ville de Grenoble recherche donc un ou plusieurs acteurs associatifs pour mener des actions d’aller-vers dans une approche de réduction des risques liés à ces consommations d’alcool ponctuelles importantes.

Ce premier appel à projet sur une période courte (dernier trimestre 2017) servira à alimenter la réflexion d’un nouvel appel à projet plus ambitieux à lancer début 2018.

Cet appel à projet s'adresse aux associations à but non lucratif.

Envie de soumettre un projet ?

 

 

En pratique