menu contenu rechercher
mar. 27 sept. 2016 | | Dégagé 8° / 23° | air Indice de pollution : 3/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

Après la communication, l’action ?

Par Jérôme Safar. Tribune du Groupe Rassemblement de gauche et de Progrès. Octobre 2014

Après la communication, l’action ?

La nouvelle équipe municipale n'a pas de projet et effectivement cela devient chaque jour plus évident. Conséquence, Grenoble stagne... déjà.

Depuis six mois, tous les dossiers municipaux sont à l'arrêt et les attentes exprimées par les Grenoblois reçoivent les mêmes réponses : « on prend le temps d'étudier les dossiers », « il faut d'abord organiser la concertation », « les finances sont au rouge », « cela va passer à la métropole en 2015 ».
Cette absence totale de dynamisme, d'orientations claires et de politiques publiques élaborées et affirmées est terriblement inquiétante.
Sans projet, sans élan, Grenoble ne pourra pas conserver la « qualité de ville » qui est aujourd'hui la sienne, pas plus que le dynamisme économique qui lui permettait d'apporter des réponses aux préoccupations majeures que sont l'emploi et le logement pour tous.

Il est regrettable que les premiers mois de ce mandat aient été employés à défaire plus qu'à construire, à désinformer plus qu'à proposer. Les suppressions ont touché les logements de la ZAC Esplanade et ceux de Berriat, le Palais des sports, la passerelle du futur « pôle gare », l'arbre de l'école Lucie Aubrac.
Des écrans de fumée ont visé à dénoncer la prétendue mauvaise situation financière de la Ville. Notre demande d'audit financier indépendant, restée sans réponse, a mis fin à la manoeuvre mais n'a pas empêché la nouvelle équipe d'utiliser ce prétexte pour creuser l'endettement de la ville de 13,2 millions d'euros.
Les inaugurations des réalisations de la précédente municipalité ont donné à la nouvelle équipe une opportune visibilité : le Tram E et l'extension du Tram B sur la presqu'ile, la nouvelle Place de la Résistance, la nouvelle cinémathèque, les véhicules high Road et bientôt la salle des musiques amplifiées. avec sagesse, la nouvelle majorité a aussi approuvé les projets déjà lancés : l'équipement jeunesse de la Villeneuve, la nouvelle école Jean Macé,... Et après ?
Les projets majeurs pour Grenoble ne pourront pas attendre plus longtemps. Parmi eux, la poursuite de la transformation de la Villeneuve dans le cadre du Programme ANRU 2.
Au travail !