menu contenu rechercher
ven. 9 déc. 2016 | | Voilé -0.8° / 10.8° | air Indice de pollution : 7/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

Grenoble doit rester le moteur du projet Métropolitain

Par Jérôme Safar. Tribune du Groupe Rassemblement de gauche et de Progrès. Décembre 2014

Grenoble doit rester le moteur du projet Métropolitain

Grenoble et l'agglomération deviendront une Métropole le 1er janvier 2015. Cette évolution majeure améliorera le quotidien de tous en permettant de répondre plus efficacement aux défis de la mobilité et des déplacements, de l'habitat et du logement, de l'économie et de l'emploi pour tous, de la solidarité entre les territoires.

Résultat de l'action menée au plan national par Michel Destot – tant comme parlementaire que comme président de l'AMGVF – et de son ambition pour l'agglomération grenobloise, cette évolution devra être poursuivie avec la même énergie par la construction d'un « grand projet métropolitain ».
Ce projet pourra s'appuyer sur la fierté de l'identité grenobloise portée par tout habitant de la métropole qu'il réside à Grenoble ou dans une autre commune, et également sur le vivre ensemble dans un espace de vie où souvent on organise ses activités au-delà de sa ville de résidence.
Ce passage de la « communauté de vie » à la « communauté d'envie » se fera par la définition de projets et défis communs en impliquant dans son élaboration tous les habitants et toutes les communes, et ne pourra se satisfaire d'un défaut d'ambition et d'une absence vision. La municipalité Piolle ne doit pas se contenter de transférer les compétences et de considérer la métropole comme étant la solution à tout ce qu'elle ne veut « déjà » plus gérer (Palais des sports, Alpexpo,....).

Parce qu'il n'y aura pas de métropole forte sans « ville centre » forte, la Ville de Grenoble devra conserver le rôle moteur qu'elle a toujours eu à la Métro et mener la construction du projet métropolitain. L'enjeu sera également de mobiliser toutes les énergies pour consolider et amplifier l'attractivité de notre agglomération et concrétiser le supplément de croissance et les emplois que les métropoles doivent naturellement générer.
À notre demande le Conseil Municipal débattra en décembre de ces changements mais il est urgent que le Maire de Grenoble, comme cela se déroule dans les autres communes, organise également un grand débat avec les Grenoblois sur le projet métropolitain.