menu contenu rechercher
dim. 25 sept. 2016 | | Dégagé 10.8° / 24° | air Indice de pollution : 3/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

Une valse en deux temps

Par Mireille d’Ornano. Tribune du groupe Front National. Décembre 2014

Une valse en deux temps

Monsieur Piolle serait-il un meilleur danseur de valses qu'un efficace premier magistrat de la ville de Grenoble ? Face à la CGT, il recule comme une armée en déroute, un pas en avant puis deux pas en arrière.

Certes, le maire de Grenoble n'est pas madame Tatcher qui en son temps, savait elle, résister aux exigences syndicales lorsqu'elles lui paraissaient inadaptées voire contraires aux intérêts généraux de ses compatriotes.

En effet, après avoir, concernant CEG, pris en compte les résultats de la commission d'appels d'offres qui avait donné son quitus en confiant les travaux prévus d'éclairage public à CITEOS (Bouygues/Vinci), face à la violence latente des syndicalistes qui n'a échappé à personne Monsieur Piolle s'est littéralement aplati devant l'arbitraire syndical et a donc décidé de se mentir à lui-même en revenant devant ladite commission.
Souvenons-nous qu'ils sont venus en mairie, corbillard en tête, manifester leur opposition jusqu'à obliger à la démission du conseil municipal réuni en séance. Or, si nous nous opposons à la décision de la commission, il est plus que probable alors, que Bouygues et Vinci nous attaqueront en justice pour décision arbitraire, source d'importantes dépenses inutiles pour eux (investissement en personnel qualifié, préparation du dossier depuis 2 ans), de plus, nous risquons alors de nous retrouver en délicatesse avec l'application de la loi du 1er janvier 2015. Aussi pensons-nous qu'il faut avant la fin de cette année obtenir de CITEOS que le groupement s'engage à embaucher sur les 8 années de contrat toute ou partie du personnel de GEG affecté à la maintenance de notre éclairage public, les avantages y seraient nombreux. Mais pour cela nous n'avons pas besoin d'un danseur mondain mais d'un maire qui sait ce qu'il veut et ne plie pas devant l'arbitraire.