menu contenu rechercher
ven. 9 déc. 2016 | | Voilé -0.8° / 10.8° | air Indice de pollution : 7/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

Ouagadougou

Santé, état-civil, culture, social... les actions et les projets sont nombreux entre Grenoble et la capitale du Burkina-Faso.

Identité

Ouagadougou (Burkina-Faso)
Capitale du Burkina-Faso
1 600 000 habitants
Accord de jumelage : 1999

Le Burkina Faso est un pays pauvre (181ème rang sur 187 au dernier classement de l'indice de développement humain). L'accès de la population à l'eau potable, aux soins de santé primaire ou à l'éducation est relativement faible.

Ouagadougou, capitale du Burkina Faso compte près de 2 millions d'habitants et abrite 10 % de la population totale du pays. Elle se caractérise par l'importance des jeunes générations : plus de 60 % de la population a moins de 25 ans.

Les deux collectivités coopèrent en vue de développer le dialogue, le partage d'expertises, l'échange d'expériences et de compétences, contribuant ainsi à un développement économique, social et durable partagé. La convention de coopération vise à l'amélioration des conditions de vie de la population et au renforcement de la gouvernance locale.

La convention de partenariat liant les Ville de Ouagadougou et de Grenoble décline les projets en Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et en droit humains. Cette présentation permet de visualiser directement les droits économiques, sociaux et culturels en faveur desquels les partenaires ont choisi d'agir : droit à la culture, droit à l'alimentation, droit à l'éducation, droit au travail, droit à la santé, droit à un environnement sain. Tout en étant propres au partenariat de coopération des Villes de Grenoble et Ouagadougou, les projets mis en œuvre participent à un ensemble d'actions menées aux niveaux local, national, régional et international tendant vers la réalisation d'un idéal commun basé sur des références partagées. La présentation par OMD permet de donner du sens au partenariat de coopération et de lier le local au global. La présentation par droits rappelle les deux parties aux engagements juridiques internationaux de leurs pays respectifs en matière des droits de l'Homme. De plus, au-delà des objectifs triennaux identifiés dans la convention, cette déclinaison incite à une vision à long terme du partenariat.

Les orientations de la coopération décentralisée Grenoble-Ouagadougou sont décidées par des comités de pilotage politique. La mise en place de comités de suivi permet une meilleure coordination et mutualisation des actions.