menu contenu rechercher
mer. 7 déc. 2016 | | Voilé 0.7° / 12.6° | air Indice de pollution : 8/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

/ / / Le parc social de logement

Le parc social de logement

Garantir un habitat de qualité accessible à tous les budgets et à tous les âges. Mener des actions de réhabilitation des logements existants. Satisfaire au mieux les demandeurs de logement. A travers sa politique du logement, la Ville de Grenoble agit dans le parc social.

21% de logement locatif social... 25% en 2025

Depuis 2008, la Ville a construit plus de 3000 logements sociaux passant ainsi de 19.81 % à 21.73% en 2014. Pour atteindre l'objectif de 25% en 2025, plus de 400 logements a minima doivent être livrés chaque année.

Afin de rééquilibrer le parc social sur l'ensemble du territoire, le Plan Local d'Urbanisme de Grenoble prévoit désormais l' obligation de construire du logement social notamment dans les secteurs 1 et 2. Les opérations de Zones d'Aménagement Concertées (Vigny-Musset, Châtelet, Flaubert, Esplanade,Presqu'île) avec une obligation de 30% de logements sociaux contribuent également à ce rééquilibrage territorial.

Consulter la répartition du parc de logements sociaux (janvier 2013)

Garantir un habitat social de qualité

Produire des logements sociaux Basse Consommation

Depuis le 1er Janvier 2013, tous les permis de construire déposés sont assujettis à la norme Bâtiment Basse Consommation. À Grenoble, des programmes ont été livrés en BBC avec anticipation depuis 2008 : Caserne de Bonne entièrement conçue en BBC, puis d'autres programmes individuels : l'Ilot Vert en 2011, Le Tournesol en 2012.

Réhabiliter le parc existant

Entre 2008 et 2012, plus de 900 logements sociaux ont pu être réhabilités : isolation thermique, mise aux normes des ascenseurs, amélioration du confort et rénovation progressive des logements existants avec une aide importante de la ville. Ces travaux ont apporté un réel confort aux logements et les locataires du parc social apprécient de vivre dans des bâtiments rénovés et moins consommateurs d'énergie. Étant donné la hausse du coût de l'énergie, le niveau des charges est contenu en raison d'une consommation réduite : en effet, sans réhabilitation, le niveau des charges aurait augmenté du fait de la hausse du coût de l'énergie mais aussi de bâtiments vieillissants très énergivores.

Stade Isère d'Actis est un exemple de réhabilitation de parc existant soutenu financièrement par la Ville de Grenoble. 84 logements proches du stade des alpes ont été rénovés. Les travaux ont consisté en l'isolation des façades, le remplacement des menuiseries extérieures et la mise en place d'une ventilation mécanique contrôlée. Les travaux se sont déroulés de 2011 à 2013.

Le volet habitat dans les projets de renouvellement urbain

La Villeneuve : en phase opérationnelle côté parc social. Le chantier de démolition a démarré au 50 Galerie de l'Arlequin et devrait s'achever d'ici la fin 2013. Les bailleurs sociaux Actis et SDH finalisent leurs projets de réhabilitation lourde pour un démarrage des travaux au tout début 2014, respectivement au 30 et 40 Galerie de l'Arlequin. Le relogement des locataires qui doivent quitter leur logement est en cours.

Châtelet : bientôt un nouveau quartier. Les 142 logements sociaux seront bientôt remplacés par 331 logements dans un quartier entièrement neuf, composé de 30 % de logements sociaux, 45 % d'accession libre, 11 % d'accession sociale et 14 % de logements locatifs libres. Quatre des 7 bâtiments ont déjà été démolis et leurs locataires relogés. Il reste encore 3 bâtiments à libérer d'ici la mi-2014.

Mistral : un quartier en pleine mutation. 302 logements neufs ont été construits ainsi que de nouveaux équipements et 280 logements sociaux démolis. La diversification du quartier est largement amorcée avec une centaine de logements en accession et 53 logements locatifs (étudiants, libres). Va maintenant s'engager la réhabilitation de 3 tours de logement social avant la mise en vente de 66 des 198 logements concernés, et la construction de 35 logements locatifs libres en plein cœur du quartier. Une parcelle est en outre proposée à des porteurs de projet d'habitat participatif. De nouvelles activités vont s'installer à la place des logements démolis au sud du quartier, confortant le développement économique du secteur avec l'implantation de l'IFSI, du centre de formation du GRETA, la reconversion de la zone Vaucanson. A terme, l'objectif est de ramener le taux de logements sociaux à 50 %.