/ / / Plan Ecoles 2015-2021

Plan Ecoles 2015-2021

Avec 200 à 300 nouveaux écoliers par an, les effectifs scolaires sont en augmentation constante à Grenoble depuis plus de dix ans.
Malgré des contraintes budgétaires, la Ville de Grenoble s’engage et va investir plus de 60 millions d’euros d’ici 2021 pour ses écoles. Découvrez le projet du Plan Écoles.

Plan écoles 2015-2021

La Ville de Grenoble s'implique fortement pour l'éducation. Cet engagement passe par un plan d'investissement pour les écoles, qui mobilise 63,5/65 millions d'euros de 2015 à 2021, soit le tiers du budget d'investissement de la Ville.

Ce « Plan Ecoles » nourrit plusieurs objectifs :

  • répondre à la hausse des effectifs scolaires à Grenoble : +25% de 2004 à 2017 en dotant la ville de nouveaux équipements
  • accueillir la communauté éducative et les enfants dans de bonnes conditions : rénovation des locaux, qualité environnementale et santé, locaux destinés à la restauration scolaire, aux activités culturelles et physiques, espaces pour les équipes pédagogiques, accueil des familles
  • penser les écoles comme des cœurs de quartiers, des maisons éducatives ouvertes sur la ville, dont certains espaces peuvent être partagés avec les associations contribuant à l'éducation et la vie de quartier
  • associer l'ensemble de la communauté éducative, par des réunions d'information et de travail pour présenter et faire évoluer les projets, impliquer les élèves dans la dénomination des écoles, dans les nouveaux usages des écoles...

Dix années d'augmentation des effectifs scolaires

Après plus de vingt ans de baisse, le nombre d'élèves scolarisés dans les écoles publiques grenobloises a augmenté régulièrement depuis 2004, passant de 10 500 élèves à 13 160 à la rentrée 2017. Les écoles grenobloises accueillent ainsi 2 660 élèves supplémentaires, soit une hausse de 25 %.

Depuis 2004, la Ville a connu près de 100 ouvertures de classes. Certaines écoles disposaient de salles vacantes dans lesquelles des classes ont pu être installées, mais d'autres n'avaient pas les locaux nécessaires, impliquant de réaffecter des salles d'activité (ex : BCD ou salle de sciences) à l'usage de classes, ou parfois de réorienter des enfants vers d'autres écoles.

Un diagnostic concerté

En 2014, la tension devenant perceptible, les services de la Ville ont réalisé des études pour dresser l'état des lieux de l'occupation des écoles, et établir des projections des évolutions des effectifs à venir. Ces analyses ont mis en évidence un déficit de locaux scolaires pour 5 quartiers de la Ville. Ils ont été présentés par Fabien MALBET, adjoint aux écoles et au patrimoine scolaire, lors d'une réunion publique en mairie le 3 juillet 2014.

Les élus ont ensuite organisé dans chacun de ces quartiers des rencontres avec les acteurs locaux de l'éducation (parents d'élèves, directeurs d'écoles, habitants et membres des Unions de Quartier...) pour évoquer les solutions envisageables. Au total, une trentaine de réunions se sont ainsi tenues.

A partir de ces échanges, Fabien Malbet a présenté les scénarios retenus pour chacun des sites lors d'une rencontre avec l'ensemble de la communauté éducative à la maison des associations le 2 juillet 2015. A la suite de cette concertation, et afin d'accueillir dans de bonnes conditions tous les élèves d'ici à 2020, un plan d'envergure a été décidé : le « Plan écoles » a été voté au conseil municipal du 21 septembre 2015. Depuis, des rencontres régulières ont lieu avec la communauté éducative de chacun de ces quartiers afin de suivre la mise en œuvre des solutions retenues : analyse des plans des nouveaux bâtiments, préparation des modifications de périmètres induites par ces nouveaux locaux, organisation de la mise en service des nouvelles écoles...

Les grandes opérations du Plan Écoles

Mise à jour : février 2018

 

Le Plan Ecoles : un plan en 4 priorités

1. Cinq nouvelles écoles ou écoles agrandies dans différents quartiers de la Ville, soit 50 classes neuves

La Ville ouvre ou agrandit cinq écoles dans les quartiers suivants :

  • Quartier Presqu'île – Jean Macé : Groupe scolaire Simone Lagrange - 14 classes
  • Quartier Berriat-Saint-Bruno : transformation de l'ancienne école St Bruno en école maternelle de 4 classes / agrandissement de l'école maternelle Diderot et transformation en un groupe scolaire de 3 classes maternelles et cinq élémentaires
  • Quartier Hoche-Bonne: Ecole Hoche - 10 classes élémentaires
  • Quartier Flaubert : Ecole Flaubert - 16 classes
  • Quartiers Jouhaux-Racine : extension de l'école maternelle Jean Racine / extension de l'école élémentaire Jean Racine / extension de la maternelle Jouhaux sur le site de l'ancien restaurant

Ces nouveaux espaces scolaires ont été conçus pour proposer des espaces éducatifs modulables et variés : salles d'activité pour les arts plastiques, les sciences, bibliothèque, jardin potager, cour aménagée... Ils sont également conçus comme des lieux de vie pour les enfants et des espaces de rencontre ouverts aux parents. La plupart des projets compte également une salle polyvalente accessible aux associations du quartier pour développer leurs activités.

Ces investissements répondent à un cahier des charges exigeant et ambitieux en matière de santé et d'environnement : amélioration thermique, qualité de l'air intérieur, écomatériaux...

2. Restaurants scolaires : améliorations et constructions

Avec l'évolution des modes de vie, les restaurants scolaires ont également connu une forte augmentation de leur activité. Un certain nombre d'entre eux étaient arrivés à saturation. Pour faire face à cette situation, le Plan école comporte :

  • La rénovation et l'extension du restaurant de l'école Sidi Brahim – ouverture septembre 2017
  • La rénovation et l'extension du restaurant de l'école Elisée Chatin - ouverture septembre 2017
  • La construction d'un nouveau restaurant scolaire à l'école Léon Jouhaux – ouverture septembre 2017
  • La restructuration du restaurant de l'école Buffon – livraison prévue en décembre 2019

3. Une mise à niveau des écoles existantes par des travaux annuels

Des travaux sont réalisés tous les ans, notamment durant la période estivale, dans toutes les écoles de la Ville. En 2015 et 2016, la Ville a donné la priorité à la mise en sécurité des bâtiments, à l'amélioration du confort thermique et à l'étanchéité, notamment par la réfection de toitures. En 2017 et 2018, les travaux d'amélioration s'étendent aux sanitaires, aux menuiseries, à l'accessibilité... et intègrent l'adaptation des écoles au dédoublement des classes de CP et CE1 en réseau d'éducation prioritaire : dispositif 100% réussite. Chaque année, 1,8M€ sont consacrés à ces travaux d'amélioration.

4. Rénovation énergétique de 3 groupes scolaires

La Ville est partie prenante depuis 2015 de la SPL Oser, qui permet d'investir de manière innovante dans la réhabilitation énergétique de bâtiments publics. Trois groupes scolaires feront l'objet d'une rénovation dans ce cadre : Ampère, Chatin et Painlevé. Il s'agit d'améliorer le confort thermique et solaire des usagers, de réduire la consommation énergétique, mais aussi de renouveler l'image de ces écoles, de conception ancienne, par une intervention importante sur la façade, donnant la part belle au bois. . Ce programme vise une économie d'énergie primaire de 46% et un taux d'énergies renouvelables produites sur site de 30%. Les différents bâtiments atteindront le niveau BBC rénovation.

 

L'évolution des effectifs scolaires fait l'objet d'une grande attention de la part de la municipalité. Afin d'éclairer les choix à chaque étape, la Ville a mis en place en 2015 d'un outil de projection et de gestion des effectifs et des périmètres scolaires, afin que les investissements et la cartographie scolaire soient les mieux adaptés aux réalités du territoire.
Aujourd'hui, le nombre d'élèves se stabilise. Les écoles qui seront livrées dans les années à venir permettront de disposer d'espaces d'enseignement et de vie de grande qualité. Ces nouveaux établissements apportent des capacités d'accueil supplémentaires qui permettront d'ajuster les effectifs des les écoles avoisinantes. Au travers d'un travail sur les périmètres scolaires, elles retrouveront des espaces d'accueil et d'enseignement complémentaires aux salles de classes.

Avec 50 classes neuves, 3 écoles connaissant une rénovation thermique complète, des investissements pour les espaces de restauration, de pratiques artistiques, scientifiques et sportives, l'aménagement d'espaces ouverts sur le quartier et des travaux d'entretien réguliers, le Plan écoles améliore considérablement les conditions d'accueil et d'enseignement dans les écoles publiques grenobloises.