menu contenu rechercher
mer. 28 sept. 2016 | | Dégagé 13° / 22.9° | air Indice de pollution : 4/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

Réseau et partenaires des Archives

Les AMMG ne sont pas isolées et travaillent main dans la main avec de nombreux partenaires municipaux et extérieurs.

Un partenaire de tous les jours

Logo Grenoble Alpes MétropoleDepuis le 1er juillet 2015, les Archives Municipales de Grenoble sont devenues les Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble.

Le service compte aujourd’hui 11 agents, nous sommes donc plus nombreux pour travailler ensemble à la conservation et à l’accès aux fonds des 2 collectivités.

La ville de Grenoble et Grenoble Alpes Métropole restent cependant chacune propriétaires de leurs archives.

Rechercher dans les fonds municipaux

Rechercher une délibération métropolitaine

Une bibliothèque en réseau

  • Deux archivistes participent au réseau des bibliothécaires de services d'archives depuis 2014. Ce réseau, nouvellement créé, a pour objet d’apporter un soutien, de l’information et de la formation aux bibliothécaires dans les services d’archives. Il a pour but d’offrir un espace de réflexion, de dialogue et d’échange sur des pratiques professionnelles spécifiques : collecte active, catalogage de la littérature grise, cotation par format ou par producteur, gestion des fonds privés, traitement des ouvrages à l’intérieur des versements d’archives, choix de politique documentaire. Vous pouvez découvrir et rejoindre le réseau sur le site "Des livres aux Archives".
  • Logo SUDOC ABES SUDOC ABESLa collection de périodiques est également inscrite au SUDOC (Système Universitaire de Documentation) qui est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l'enseignement supérieur et de la recherche afin de rendre accessibles nos documents à tous les chercheurs qui le souhaitent.

Le réseau institutionnel

En France, les archives sont structurées en réseau, chaque échelon administratif disposant ainsi de son service d’archives.

On retrouvera donc aux Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble les documents provenant des services municipaux de la Ville de Grenoble et des services métropolitains de Grenoble Alpes Métropole.

Les fonds des services déconcentrés de l’Etat (Préfecture, rectorat, tribunaux…) et ceux du conseil départemental sont versés et conservés aux Archives Départementales de l'Isère.

Par ailleurs, le SIAF (Service Interministériel de Archives de France) par le biais des Archives Départementales de l’Isère exerce une tutelle et un contrôle scientifique et technique sur l’ensemble des services d’archives publiques du département.

Valoriser en partenariat

Aujourd’hui les Archives Municipales et Métropolitaines ne disposent pas d’un espace de valorisation dédié.

Elles participent toutefois à des opérations de valorisation en prêtant régulièrement des documents qui seront exposés dans les réalisations des institutions muséales locales.

Au-delà de ce rôle d’illustration des expositions, nos fonds sont exploités pour la recherche et la documentation de certaines collections ou projets d’expositions.

Relation au monde associatif

Centre Généalogique du DauphinéLes Archives Municipales et Métropolitaines travaillent en complémentarité avec le Centre Généalogique du Dauphiné. Ainsi, les fonds numérisés sont mis à disposition par la ville et le Centre Généalogique du Dauphiné en fait le dépouillement pour constituer une base de données facilitant les recherches des généalogistes.
Des documents municipaux sont utilisés pour des exercices de paléographie et de transcription repris dans la revue « Généalogie et Histoire ».
De même, nous travaillons actuellement sur un projet de valorisation du «Livre de la chaine» dont de nombreuses pages ont déjà été transcrites par des membres du CGD.

CMENotre relation au monde associatif se concrétise également par le dépôt de fonds d’associations. Les Archives Municipales et Métropolitaines en assurent le conditionnement, la conservation, la communication et éventuellement la valorisation.
Par exemple, l’Association Générale des Etudiants de Grenoble (AGEG) a déposé des archives relatives au mouvement étudiant des années 60-70. Ce travail nous a rapproché des préoccupations de la Cité des mémoires étudiantes.

Nous accompagnons également des bénévoles de structures associatives intervenant dans le domaine de l’histoire et de la mémoire telles que le Centre International de Recherche sur l’Industrie du Gant (CIRIG-ASP2G), les Unions de quartiers ou encore l’ Institut CGT d'histoire sociale de l'Isère.