/ / / Rapport 2016 - 2017 sur la situation en matière d'Egalité femmes-hommes

Rapport 2016 - 2017 sur la situation en matière d'Egalité femmes-hommes

La Ville de Grenoble a présenté en Conseil municipal le 6 novembre 2017 le rapport sur la situation en matière d’égalité femmes-hommes : une obligation légale mais aussi un état des lieux qui sert de référence pour évaluer les actions en cours et à venir.

Les 4 axes de travail

Le rapport présente le plan d’actions de la Ville de Grenoble pour lutter contre les inégalités femmes-hommes. Il est basé sur 4 axes de travail et implique notre collectivité à la fois comme employeur et comme acteur public :

  1. Améliorer la place des femmes dans l'espace public
  2. Lutter contre les stéréotypes dès le plus jeune âge
  3. Développer le sport au féminin et la mixité dans les pratiques
  4. Agir sur la mixité des filières et pour un meilleur équilibre salarial

Ce rapport constitue un point d’étape et présente les actions mises en place ou à réaliser, qui seront évaluées par les acteurs concernés. Il permet de pointer les dispositifs internes de la Ville, telle la prise en compte de l’égalité femmes-hommes dans la commande publique, et de valoriser les projets associatifs ou institutionnels, notamment dans la lutte contre les violences faites aux femmes, et spécialement contre le harcèlement de rue. Cet exemplaire constitue le second point d'étape sur l'évolution du plan d'actions et la mise en œuvre du comité de suivi.

En 2016 et 2017, le plan d'actions a progressé à un rythme différent selon les axes : ainsi, un travail important a été réalisé sur l'axe impliquant les ressources humaines et sur celui de la présence des femmes dans l'espace public. La mise en place cette année du comité de suivi et d'évaluation permettra en 2018 d'avoir une vision plus précise du niveau de réalisation de ce plan d'actions et de le faire évoluer.

Le rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes de la Ville de Grenoble est un rendez-vous annuel, présenté avant chaque débat d’orientation budgétaire.