/ / Retour sur les événements de l’été dans nos villes jumelles d’Essen et Corato

Retour sur les événements de l’été dans nos villes jumelles d’Essen et Corato

International

Publié le 11/10/2017

Pascal Clouaire a reçu le 3 octobre les participants à ces événements à la Maison de l’International pour un temps convivial.

Rencontre internationale de jeunes des villes jumelles d’Essen (Allemagne)

La ville de Grenoble est engagée dans cet échange depuis plus de 20 ans maintenant. Il se déroule à Essen tous les étés, sur une thématique à chaque fois différente. Les jeunes s'engagent à être des ambassadeurs de la Ville de Grenoble, car la Ville de Essen est un partenaire important et de longue date de Grenoble (il existe un accord de jumelage depuis 1979).

Du 16 au 23 juillet 2017, un groupe de cinq jeunes de 15 à 20 ans avec un accompagnateur de la MJC Anatole France s’est rendu aux « Rencontres internationales de jeunes des villes jumelles de Essen (Allemagne) ». Cette année le thème a été choisi en rapport avec « Essen capitale verte de l’Europe 2017 », il a donc porté sur les enjeux environnementaux.

Au programme : des ateliers quotidiens (photographie, internet, vidéo, théâtre, documentation, …) et des loisirs (visites de ville, du shopping, une soirée internationale etc.) communs pour toutes les villes participantes. Dans l’ensemble, 36 jeunes des villes d’Essen, Grenoble, Nishnij Nowgorod (Russie), Sunderland (Grande-Bretagne), Tampere (Finlande), Tel Aviv (Israël) étaient présents.

Les Villes de Grenoble et d’Essen ont signé un protocole d’amitié en 1976, qui a évolué en jumelage le 20 janvier 1979.

La Ville de Grenoble incarnant la résistance française à l’oppression nazie, son jumelage avec la Ville allemande d’Essen symbolisait la nécessité de dépasser les obstacles historiques entre les deux pays et témoignait de la volonté de reconstruire l’amitié et la co-opération franco-allemande.

Grenoble-Corato à vélo, 1280 kms !

Ces dernières semaines, la Ville de Grenoble a valorisé, soutenu, accompagné la mobilisation de nombreux citoyens grenoblois ou venant de ses villes jumelles autour de projets de voyages à vélo. Le Bénin, Sfax, Corato, Phoenix, tous ces territoires ont un point commun : ils rassemblent des personnes qui ont fait le pari de voyager en pédalant, tout en sensibilisant sur ce mode de transport.

En effet neuf cyclistes grenoblois se sont rendus à Corato à vélo en 8 jours (du 2 au 9 septembre 2017) par étapes de 100 à 200 kms. Il s’agit des membres de la nouvelle association « Corato, Terre de nos ancêtres » : Hélène et Jean Pierre Gaillard, Vincent Tatoli, Victor Quatela, Louis Digioia, Bernard Ducros, Charles Lotito, Jean François Chappuis et Antoine Zaza.

Après 5 crevaisons et 3 chutes sans gravité, ils sont arrivés à Corato et ont été accueillis le 9 septembre 2017 dans cette ville italienne de la région des Pouilles par le Maire, Monsieur Massimo Mazzilli, avant de terminer la soirée dans un très bon restaurant. Le Maire de Corato a rappelé à cette occasion qu’il était très attaché aux échanges sportifs et culturels entre nos deux villes.

L’histoire entre nos deux villes a commencé par une première vague d’immigration des Coratins vers la France au tout début du siècle dernier, puis successivement après les deux grandes guerres. L’importance de la communauté coratine à Grenoble donna lieu à la signature d’un protocole d’amitié entre les deux communes en 1982, puis un accord de jumelage en 2002. Ces 35 ans de mobilisation sans essoufflement des Coratins de Grenoble ont permis de célébrer la fraternité franco-italienne, produit des migrations. Ce voyage en vélo à Corato symbolise le retour vers la terre natale, mais également « l’aller-retour » qui caractérise l’amitié entre nos deux villes.