/ / Pétition : Pour l'affectation de la réserve parlementaire au monde associatif sur les territoires

Pétition : Pour l'affectation de la réserve parlementaire au monde associatif sur les territoires

Vie associative

Publié le 19/10/2017

Le Réseau National des Maisons des Associations (RNMA)et le Mouvement associatif lancent une pétition pour que les crédits de la réserve parlementaire soient affectés au monde associatif des territoires.

Le Parlement, sur proposition du Gouvernement a définitivement adopté le projet de loi portant sur la moralisation de la vie politique et en particulier l’article mettant fin aux réserves parlementaires de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

Nous sommes conscients que cette mesure répond aux exigences de transparence de nos concitoyens dans l’attribution de subventions aux collectivités territoriales et au secteur associatif.

Ces deux dispositifs permettaient un soutien à la vie associative locale, en 2016 : 52 millions d’euros qui étaient affectés à des projets associatifs sur l’ensemble du territoire.

A ce jour, aucun dispositif de compensation n’a été mis en place alors même que les associations sont d’ores et déjà touchées par de nombreuses mesures prises pendant l’été : gel des contrats aidés, gel et baisse des crédits de la politique de la Ville (pour des actions déjà effectuées), baisse des dotations aux collectivités locales qui vont se répercuter mathématiquement sur les subventions aux associations.

Afin de prouver que la disparition des réserves parlementaires a bien été effectuée sur la base de la moralisation de la vie publique, et non dans un souci d’économies, nous demandons au Gouvernement de prendre, dans le cadre de la discussion du PLF 2018, la décision suivante :

Affectation des crédits des réserves parlementaires (soit 52 millions d’euros) au Ministère de l’Education Nationale, affectés à la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative (DJEPVA) pour qu’ensuite ces crédits soient déployés au niveau départemental sur une enveloppe qui pourra être à disposition des Délégués Départementaux à la Vie Associative (DDVA) pour des subventions aux associations de leur territoire.

Sous le contrôle des DDVA, et au plus près des besoins des associations sur le territoire, avec une répartition calculée sur la base du nombre d’habitants, cette enveloppe budgétaire permettra de financer des projets au service de l’intérêt général, ouverts à toutes les associations et dans une transparence forte sous le contrôle de l’Etat.

Cette mesure forte permettra ainsi au Gouvernement, et à la représentation nationale, d’afficher un soutien clair à l’ensemble du secteur associatif et d’affirmer que le dialogue et la confiance avec les acteurs associatifs dans la co-construction des politiques associatives est bien rétablie.

Dès qu'un nombre substantiel de signatures aura été collecté, le RNMA adressera un courrier de proposition au Président de la République ainsi qu'au Premier Ministre.