/ / Les bibliothèques de Grenoble, un réseau dynamique et en mouvement !

Les bibliothèques de Grenoble, un réseau dynamique et en mouvement !

Ville émancipatrice | Grenoble Culture(s)

Publié le 25/01/2017

Chaque année, plus de 800 000 personnes franchissent les portes des bibliothèques municipales de Grenoble. Avec environ 36 000 inscrits, elles font partie de la vie des habitants. Les métiers et les pratiques des usagers changent, le réseau évolue avec eux.

Quelques chiffres clés

  • 12 bibliothèques qui fonctionnent en réseau
  • 1 artothèque
  • 1,2 millions de documents, dont 520 000 empruntables
  • 1 bibliothèque numérique, accessible 24h/24
  • Plus de 250 jours d’ouverture par an
  • 90 postes Internet
  • 19000 m2 dont environ 8000 m2 pour le public, soit 12,5m² par habitant (5,5m² dans les villes de même strate). Un réseau d’une densité sans équivalent, sur un territoire de 18km², plus de deux fois plus petit que la moyenne de ces mêmes villes.
  • 330 animations tout au long de l’année
  • 1 256 000 prêts en 2016 (le double de la moyenne des villes de même strate).
  • Un budget annuel de plus de 8 millions d’euros
  • Plus de 190 agents soit deux fois plus que la moyenne des villes de même taille

Ca se passe en ce moment

A la rentrée 2016, la gratuité a été étendue à tous les jeunes de moins de 26 ans et réaffirmée pour les bénéficiaires de minima sociaux.

Puis en octobre 2016, la Numothèque est venue enrichir une offre déjà considérable : elle permet aux usagers inscrits d'accéder à des livres numériques, des films, de la musique, des périodiques, des outils d'auto-formation... Les collections patrimoniales numérisées y sont accessibles à tous, avec ou sans inscription.
Depuis son lancement, 25000 sessions ont été ouvertes pour plus de 1200 utilisateurs actifs. La Bibliothèque de Grenoble est identifiée «Bibliothèque numérique de référence» par le Ministère de la Culture.

Enfin, dès le mois de mars 2017, un nouveau service sera également mis en place : la navette documentaire. Cela permettra à chacun de rendre un livre dans n'importe quelle bibliothèque grenobloise, peu importe son lieu d'emprunt. La bibliothèque assurera le transport du document dans son lieu initial, facilitant ainsi la vie des usagers.

Investir pour accompagner l'évolution de la société

La bibliothèque, on y vient seul, entre amis, en famille... Depuis les années 80, le réseau a évolué par regroupements successifs de petits équipements souvent spécialisés en bibliothèques tous publics, associant sections adultes et jeunesse, pour accéder à des fonds diversifiés quel que soit son âge ou ses centres d’intérêt.

La Ville de Grenoble continue de se mobiliser pour renforcer le rôle des bibliothèques comme lieux de rencontre et de débat et soutenir leur ouverture sur la ville. Voici les évolutions notables de l’année 2017 :

  • Au printemps 2017, l’espace presse de la bibliothèque Arlequin sera ouvert sur le café associatif Le Bara’thym. Les publications seront accessibles même en dehors des horaires d’ouverture de la bibliothèque.
  • A la rentrée 2017, la bibliothèque Kateb Yacine sera dotée d’une section jeunesse (quelques 8000 documents viendront compléter les collections de la bibliothèque)
  • Fin 2017 début 2018, la bibliothèque d’Étude et de Patrimoine sera réaménagée afin d’accueillir l’artothèque (qui se trouve actuellement à Kateb Yacine). Le hall sera également réaménagé afin de devenir plus lumineux et plus convivial.
  • Enfin, la bibliothèque Alliance sera au cœur d’un projet nouveau à imaginer avec les habitants, dans le but d’en faire un lieu plus ouvert, un lieu de rencontres, de débat… un lieu à inventer !

Nos bibliothèques ont de belles choses à nous offrir, 2017 sera une année riche et la Ville de Grenoble s’engage pour affirmer le rôle central de la lecture publique.