/ / / Ensemble La Bastille

Ensemble La Bastille

Au centre de Grenoble, la Bastille est une petite montagne fortifiée au carrefour de trois vallées alpines. Son téléphérique a été l'un des premiers téléphériques du monde a être situé en ville, avant Rio de Janeiro ou Capetown.

En quelques minutes, de jour comme de nuit, les célèbres « bulles », vous élèvent dans les airs du centre ancien jusqu'au fort de la Bastille. Un site accessible à tous, aménagé pour accueillir poussettes et personnes à mobilité réduite. Vous accédez ainsi à un point de vue rare sur les Alpes qui par beau temps peut vous ouvrir jusqu'au jusqu'massif du Mont-Blanc, un point de vue sur la ville au coucher du soleil, quand les lumières s'allument.

Dix tables d'interprétation bilingues et adaptées aux personnes malentendantes et malvoyantes, installées sur le toit du restaurant du téléphérique, évoquent les fortifications, les paysages alentours et l'histoire de la cité. Elles permettent de découvrir la richesse des panoramas grenoblois depuis le célèbre belvédère Vauban.

Le Centre d'Art Bastille accueille toute l'année des expositions consacrées aux jeunes créateurs et à l'art contemporain. A la Bastille, vous pouvez également visiter Le Musée des Troupes de montagne, vous restaurer dans l'un des deux restaurants panoramiques ou au snack et bénéficier d'un riche programme d'animations organisées toute l'année, et présentées sur le site internet : http://www.bastille-grenoble.com

L'intérêt du site tient aussi à la diversité des milieux : barres rocheuses, murailles, pelouses arides, bosquets, bois de chênes pubescents. Un vaste cortège végétal donne la vie à un nombre remarquable d'animaux. Oiseaux et reptiles trouvent des proies en nombre. Un paysage en mosaïque sur ce terrain calcaire, on trouve même des blocs siliceux transportés de Belledonne par les glaciers. Soit deux fois plus de variétés de lichens ! L'homme y est pour beaucoup dans ce paysage en mosaïque.

« Si l'on souhaite maintenir cette remarquable biodiversité, il faudra poursuivre une fauche sur certaines parties et les grenoblois devront être très respectueux de ce site » explique Olivier Manneville, enseignant chercheur en biologie végétale à l'Université Joseph Fourier. « En effet, si les arbres gagnaient trop de terrain, le rare zygène de Gobert, un papillon endémique du mont Rachais, qui ne se développe que sur une seule plante de la prairie, viendrait à disparaître de Grenoble» .

Deux espèces de cigales en grand nombre, 15 grillons, sauterelles et criquets, une foule de papillons... La diversité des insectes sur les pentes du mont Rachais est passionnante. Ouvrez grand les yeux et les oreilles. Dès la mi-avril, le grillon champêtre signale sa présence devant son terrier. Suivent les vibrations des cymbales des cigales, les chants du criquet mélodieux et du duettiste, le son aiguë de la grande sauterelle verte ou le doux murmure du grillon des bois...

Quinze, c'est le nombre d'espèces d'orchidées recensées à la Bastille, dans les pelouses sèches et certains secteurs boisés. Les premières fleurissent début mai, comme l'ophrys araignée. Ophrys mouche, ophrys bourdon, orchis moucheron... Leurs noms indiquent la ressemblance des fleurs avec les insectes butineurs qui viennent les polliniser.

Adresse

1 Fort de la Bastille
38000 Grenoble
Secteur 2