Semons les Gren' de projets !

En 2017, la ville de Grenoble a fait le choix de valoriser par l’innovation collective six bâtiments patrimoniaux emblématiques. Elle a lancé un appel à projet afin que collectifs, entreprises ou simples citoyens imaginent ensemble de nouveaux usages. Logements diversifiés, actions solidaires, circuits courts, coworking, liens intergénérationnels, accès à la culture : autant de dimensions que l’on retrouve dans les projets retenus.

L'essentiel

Les 3 principes

  1. Proposer un projet de préservation et de rénovation patrimoniale qui assure la mise en valeur du bâtiment, la pérennité de celui-ci et de ses éléments patrimoniaux.
  2. Prévoir une programmation innovante et hybride, favorisant une mixité des usages et des publics, et assurer l'ouverture du lieu au plus grand nombre de manière pérenne (statut d'Etablissement Recevant du public - ERP - obligatoire sur tout ou partie du bâtiment).
  3. Démontrer sa capacité à proposer un projet robuste sur le long terme, à rechercher le cas échéant des financements tiers nécessaires, à proposer des références, compétences et qualifications solides en la matière.

Le couvent des Minimes

L'ancien couvent des Minimes, fondé en 1646 est devenu un nouvel espace de vie au sein du quartier Très Cloître : Le Minimistan.
Il s'agit d'un lieu multiple de convivialité autour d'un café/bar et un espace restauration, de travail avec l'espace coworking et des espaces de créations, ateliers, résidences artistes. Cela sera également un lieu de résidence avec un hostel et du coliving. Enfin, un lieu ouvert à la culture, au savoir, au partage avec l'accueil de festival, d'artistes, une université libre.

Chiffres clés

  • Surface ; 3740 m² + la cour
  • Signature du bail emphytéotique Janvier 2023
  • Durée du bail : 45 ans
  • Coût du projet : 6,4 M d'€
  • Travaux : 2023/2027

La philosophie du lieu s'ancre dans l'idée de créer un lieu de vie qui se réinvente au fur et à mesure des besoins qui émergent Il s'agit de faire un lieu résilient ou toutes les fonctions intrinsèques à la vie s'y mêlent. L'idée maîtresse est de pouvoir créer un outil pour les usagers de tous types, entrepreneurs, artistes, citoyens ».

Ouverture : Juillet 2023

Contact : https://minimistan.org/

L'atelier Méliès

Construit en 1883, le Pavillon de Bonne formait, avec son voisin, les pavillons d'entrée de la caserne militaire. Projet porté par la Ligue de l'Enseignement de l'Isère en lien avec le cinéma le Mélies, il deviendra un lieu innovant d'éducation à l'image, mêlant création artistique, sensibilisation, formation, exposition, détente, et petite restauration.

Ce tiers-lieu reposera sur 3 piliers :

  • La Fabrique : ateliers de création dédié à l'image.
  • La Galerie : espace d'exposition et de réunions.
  • Le Café : lieu ouvert sur la place proposant une petite restauration de qualité.

Chiffres Clés :

  • Surface du Pavillon : 140 m²
  • Vente : Décembre 2023
  • Travaux : 2024
  • Coût du projet : 500 k€

En prolongement du cinéma le Méliès, l'atelier est un lieu innovant d'éducation à l'image ouvert sur la Ville. Le projet s'est construit autour des valeurs de la Ligue de l'Enseignement de l'Isère, notamment l'émancipation de tous les publics et notamment les plus jeunes.
Plusieurs publics s'y croiseront dont le jeune public pour lequel l'éducation à l'image est importante pour comprendre le 7ème art, l'apprécier mais aussi pour savoir utiliser les images dans d'autres contextes que le cinéma ce qui devient essentiel dans le monde actuel.

Ouverture : 2024

Contact :
https://www.laligue38.org/

L'Orangerie

Gastronomie, artisanat, culture et convivialité sont les maîtres mots du projet de la Grande Saison pour l'Orangerie. Construite en 1865 et idéalement située en entrée de ville, l'Orangerie est un lieu privilégié pour mettre en place des animations ouverte à tous.

Bien-manger : Des restaurateurs grenoblois proposeront une offre gastronomique locale, accessible et responsable ; un laboratoire culinaire partagé ainsi que des ateliers culinaires seront mis en place.

  • Artisanat : les artisans isérois pourront exposer leurs créations et proposer des ateliers.
  • Culture et convivialité : bar central et accueil d'évènements culturels, professionnels et associatifs.
  • Services : conciergerie solidaire, espace de co-working, atelier vélo extérieur...

Chiffres clés

  • Surface : 1200 m²
  • Signature du bail emphytéotique : Juillet 2023
  • Durée du bail : 45 ans
  • Coût du projet : 2,4 M d'€
  • Travaux : 2024

Ce bâtiment typique de l''architecture en béton moulé de la fin du 19° siècle à Grenoble, sera rénové, mis en valeur et ouvert à tous les publics qui découvriront la beauté de l'espace anciennement destiné à l'hivernage des orangers de la Ville. Ce nouveau lieu en entrée de Ville mettra en valeur le site et offrira aux habitants et usagers de passage, un nouveau lieu de vie dans un espace atypique à révéler. Ainsi c'est dans une mixité d'usages et de publics que le lieu est imaginé.

Ouverture : 2025

Contact : https://www.lorangerie-grenoble.fr/

La villa Clément

Constitué par 3 associations, l'oiseau Bleu, le Relais Ozanam et la Mutualité française de l'Isère ainsi que le bailleur social Grenoble Habitat, le collectif Villa Clément a développé un projet pour expérimenter une nouvelle approche des métiers du social.
L'objectif est double : à la fois faire de cette demeure de caractère du XIXe siècle un lieu de rendez-vous pour différentes organisations (culturelles, sociales, agricoles, locatives, professionnelles...) mais aussi un lieu d'accueil pour des personnes en situation de précarité ou d'isolement social.

Le projet de la Villa Clément repose sur 4 piliers :

  • Travailler : chantiers d'insertion d'entretien du site de la Bastille, ressourcerie, ateliers de réparation et de vente de vélos...
  • Habiter : pension de famille et logement d'accueil parental
  • Cultiver : jardin partagé, ruches, gestion des déchets, chenil solidaire
  • Partager : espaces collectifs à usages multiples.

Chiffres Clés :

  • Surface : 700m² et parc de 4000 m²
  • Signature du bail emphytéotique : 2024
  • Durée du bail : 55 ans
  • Coût du projet : 1,5 M d'€
  • Travaux : 2024/2025

Un projet innovant en terme social et sociétal :
Le collectif « Villa Clément » favorisera le renouvellement des pratiques professionnelles de chacun des acteurs par le partage d'un lieu destiné à accueillir une pluralité d'activité, une mixité des usages et des publics. Il s'agit là d'une véritable innovation sociale au service de l'inclusion de tous types de publics.
L'innovation se trouve également dans les activités même proposées, le chenil solidaire, l'appartement relais pour les parents isolés et la façon d'intégrer la pension de famille au sein d'un lieu de vie géré par une multitude d'acteurs.

Un lieu ouvert sur la Ville : une fois rénovée, la Villa et le parc seront ouverts aux habitants qui y trouveront un lieu de détente et de rencontre et des services de proximité. Ils pourront également participer aux activités proposées par le lieu.

Ouverture : 2026

Contact : Mutualité de l'Isère. Tél. 04 76 40 29 29

L'ancienne Chapelle Voltaire

L'ancienne chapelle des pénitents blancs, dite chapelle de l'Adoration, ou ancienne chapelle Voltaire située au 17 rue Voltaire, constitue un élément remarquable du patrimoine grenoblois du XVIIème siècle. Edifié en 1657, ce bien, qui réunit la chapelle et des locaux pour du logements et des bureaux, est protégé par le « Site Patrimonial Remarquable » (protection C2+). Une partie du mobilier (maître-autel, retable et stalles) bénéficie d'une protection au titre des Monuments Historiques.

L'immeuble a été transféré à la Ville par décision du Directeur du domaine de l'Etat le 15 juillet 1914 en application de la loi du 9 décembre 1905, complétée par les lois du 2 janvier 1907 et 13 avril 1908 qui précisent que la chapelle est « affectée régulièrement au culte public catholique ». Dans ce cadre, la
commune engage les dépenses nécessaires à son entretien et sa réparation.
De 1914 à 1992, la Ville a donné à bail de location au vicaire ou à l'association diocésaine la partie de bâtiment ne correspondant pas à la chapelle et à la sacristie. En 1994, sur demande de l'association qui voulait faire d'importants investissements sur les chambres, un bail emphytéotique portant sur l'ensemble du bâtiment a été conclu pour une durée de 30 ans avec une échéance au 31 décembre 2019.
Par courrier du 2 septembre 2020, l'évêque du Diocèse de Grenoble-Vienne a confirmé son accord pour désaffecter la chapelle.

L'ensemble du bâtiment présente une superficie cumulée d'environ 880 m² de planchers dont 270 m² pour la seule chapelle, cette dernière présentant une hauteur sous verrière de plus de 11 mètres, accompagnée de logements.
La Ville de Grenoble a lancé un appel à manifestation d'intérêt en vue de valoriser ce bien et de l'ouvrir aux Grenoblois-es. L'enjeu est, d'une part, l'innovation d'usage par la création d'un lieu au bénéfice des Genoblois-es et s'insérant dans les activités du quartier, d'autre part, la réhabilitation des éléments architecturaux et patrimoniaux de l'immeuble. Le bâtiment est proposé à la vente ou au bail, courte ou longue durée. Quel que soit le montage final, il est stipulé que le site devra s'insérer dans les activités du quartier et rester ouvert à toutes et tous.


Le calendrier prévisionnel s'établit en deux phases :

  • Phase 1 : les porteurs de projet soumettent à la ville un dossier de candidature comportant le descriptif du projet et la présentation de l'équipe.
  • Phase 2 : la Ville analyse les projets et présente le candidat sélectionné au conseil municipal en vue du lancement du partenariat jusqu'à la phase opérationnelle et les travaux.

Quid de l'ancienne piscine Iris et de l'ancien musée de peinture ?

L'ancienne piscine Iris devient la Halle Iris
Même si l'appel à projet avait été jugé infructueux sur la Piscine Iris, la stimulation générée par Gren' de projet a permis au collectif citoyen qui avait déposé un projet de mûrir ce dernier, de se structurer et de lancer concrètement le projet. Une première phase de travaux a ainsi récemment débuté. Le bassin sera
rebouché, la façade rénovée et les fenêtres remplacées. Une fois les travaux terminés, la Ville remettra les clés du lieu au collectif qui transformera l'ancienne piscine en une halle conviviale où de multiples usages se croiseront. Un solarium et des serres seront par exemple installés pour faire des plantations. Ce projet de halle muti-usages est transitoire et le collectif travaille pour convertir à terme le lieu en un centre de bien-être.

  • Coût des travaux de la première phase : 1 M d'€.

La candidature sur l'Ancien Musée de peinture n'a finalement pas abouti. Suite à cela, la Ville a procédé à une importante étude patrimoniale comportant des options d'usages futurs en vue d'une future rénovation progressive.

Contact

Direction de l'Urbanisme et de l'Aménagement
04 76 76 36 36