Coeur de ville, coeur de métropole

Coeur de ville, coeur de métropole : le centre-ville se transforme !

Piétonnisation, création d’un axe Chronovélo, plantations d’arbres, nouveaux mobiliers urbains, création de placette pour se détendre…Le centre-ville s’agrandit, devient plus agréable et s’adapte à vos pratiques quotidiennes. Pas d’infrastructures grandioses ni de démesure, une évolution sobre, mais bien visible.

L'essentiel

+ piéton

À Grenoble, plus de 35% des déplacements sont effectués à pied. Pour soutenir cette pratique, l'extension du centre-ville – de Saint-Laurent à Bonne – devait être largement piétonne ! Pour relier les quartiers et créer des itinéraires plus confortables, différents aménagements ont été réalisés : nouvelles rues piétonnes, revêtements rénovés, trottoirs élargis... Clin d'œil à Hubert Dubedout, artisan des premières piétonnisations grenobloises.

+ doux

Le vélo et les transports en commun ont eux aussi la cote à Grenoble. Vous êtes nombreuses et nombreux à délaisser la voiture au profit des mobilités dites « douces ».
Pour faciliter vos déplacements : un axe Chronovélo, direct et sécurisé a été aménagé au centre de la voirie sur les boulevards Maréchal Lyautey et Agutte-Sembat ; environ 500 arceaux vélo ont été installés aux abords de la zone piétonne; une zone à trafic limité a été mise en œuvre boulevard Agutte Sembat ; la fréquence et la régularité des lignes de bus ont été renforcées. Et les effets sont déjà là : moins de voitures, moins de pollution, moins de bruit. En bref, moins de stress urbain.

Zoom sur le secteur Hoche Malraux

Une réflexion globale est en cours sur le quartier Hoche-Malraux, entre la piscine Jean Bron et la Grande Poste de Chavant. Les objectifs ? Connecter ce secteur à l'hyper-centre, en améliorer l'attractivité et le cadre de vie, préserver le patrimoine du 20e siècle (Bibliothèque et Grande Poste) et développer les modes doux et les espaces verts.

Une démarche de participation citoyenne est en cours avec les habitants et associations du quartier.

+ beau

Être beau ne suffit pas... mais pour un centre-ville ça compte ! Cœurs de Ville, Cœurs de Métropole constituait une belle occasion pour se refaire une beauté et valoriser notre patrimoine. Pour révéler la qualité architecturale des façades et pour rafraîchir la ville, des revêtements clairs ont été privilégiés sur les nouveaux aménagements. La fontaine des Dauphins a été remise en eau et la place Grenette modernisée.

Dans la continuité des opérations qui ont déjà pu être réalisées cours Jean Jaurès ou avenue Alsace-Lorraine, une campagne de ravalement obligatoire a été lancée dans le centre-ancien.

+ vert

Parce qu'une ville agréable est aussi une ville ombragée, les espaces verts se sont multipliés et des nids végétalisés ont été installés rue de Lionne et rue Chenoise. Plus de 50 arbres sont plantés au total. En 2020, la transformation se poursuivra place Victor Hugo avec l'arrivée de nouveaux arbres, des nouveaux sols et l'aménagement de nouvelles assises plus confortables.

+ vivant

Espace public libéré de la voiture, îlots de fraîcheur, mobilier urbain convivial... plus accueillant, le centre-ville est plus vivant. Sa nouvelle configuration invite à la flânerie, à la rencontre. Elle est propice à l'organisation d'événements, d'animations commerciales, culturelles ou sportives. Cette vitalité est un véritable atout pour les commerçants qui ont été associés au projet. Place Grenette, cafetiers et restaurateurs ont par exemple repensé l'organisation des terrasses et harmonisé le dispositif d'ombrage pour offrir aux clients un cadre plus confortable. Malgré les inquiétudes initiales, l'attractivité se confirme avec un recul du taux de vacance commerciale et Grenoble reste parmi les centres-villes les plus dynamiques de France.

Pensé par vous et pour vous

Balades, ateliers, rencontres, plateforme participative, aménagements éphémères pour tester les usages… la transformation du centre-ville s’est faite avec vous ! 

La gare, nouvelle porte d'entrée du centre-ville

Construite pour les Jeux Olympiques, la gare de Grenoble n'était plus adaptée aux enjeux actuels. Elle a donc fait peau neuve en 2017, après 32 mois de chantier. Cette rénovation a été conçue autour de la multimodalité : comment faciliter la connexion entre les différents modes de transports ? Avec une nouvelle entrée côté Europole, un hall voyageurs totalement repensé pour une meilleure lisibilité des déplacements et des commerces, une nouvelle gare routière connectée aux trains, deux silo à vélos d'une capacité totale de 1 150 places et la rénovation complète du parvis, la gare est prête à accueillir les 57 000 voyageurs quotidiens attendus dès 2030.

Contact

Direction Environnement Cadre de Vie