Les atouts de notre candidature

Découvrez les atouts qui ont permis à Grenoble de convaincre la Commission européenne et de devenir Capitale verte européenne 2022, le 8 octobre 2020.

Accélérer les transitions est notre objectif

Entre 2004 et 2015, la concentration de particules fines dans l'air a diminué de près d'un quart ! Les objectifs que se sont fixés la Ville et la Métropole, à savoir réduire de 40% les particules fines et de 50% les émissions de gaz à effet de serre, sont la preuve de la détermination grenobloise. Pour cela, soyons avant tout pragmatiques : le chauffage au bois représente jusque 75% des émissions de particules fines en hiver. C'est pour cela que la prime air-bois a été doublée, afin de remplacer les appareils de chauffage non performants. La tarification sociale et la gratuité, pour l'eau, le gaz, la culture, démontrent que la transition écologique peut être synonyme de progrès social.

Après avoir mis en place le 30 km/h généralisé, Grenoble va plus loin, en se dotant de la plus grande zone à faible émission de France. D'ici 2025, tous les véhicules professionnels seront électriques ou au gaz naturel. D'ici 2030, cela s'appliquera aux véhicules particuliers, sur cette zone qui rassemblera au moins 28 communes.

Grenoble progresse, se transforme, accompagne les transitions pour devenir plus résiliente

Grenoble est désormais la deuxième ville de France pour les trajets domicile-travail à vélo. C'est une tendance durable, facilitée par les 7000 métrovélos en circulation et les 40 km de pistes chronovélo bientôt réalisés.

En 2022, Grenoble sera alimentée à 100% en électricité verte 0% carbone et 0% nucléaire. Et d'ici 2030, le réseau de chaleur urbain sera issu d'un mix énergétique 100% énergies renouvelables et de récupération.

Le quartier de la Villeneuve devrait bientôt être reconnu comme le premier éco-quartier populaire de France !

Les cantines scolaires sont approvisionnées pour moitié en produits bio et/ou locaux, en partie en provenance de la ferme urbaine de Grenoble. Il y a déjà un repas végétarien par semaine dans la restauration collective, et bientôt deux.

Depuis 2008, la Ville de Grenoble n'utilise plus aucun produit chimique pour la gestion de ses espaces verts. Depuis 2015, la ville a gagné plus de 1900 arbres, qui contribuent à assainir l'air en aspirant les particules fines et le carbone. Et grâce à l'agriculture urbaine, Grenoble relocalise sa production agricole, et réduit son impact carbone.

Grenoble n’agit pas seule

Que ce soit auprès des citoyens ou des entreprises, Grenoble est traversée par une culture de l'innovation. Le Budget participatif a permis aux habitants de décider eux-mêmes de l'affectation de 3,2 millions d'euros depuis 2015. Agriculture urbaine, mobilité, biodiversité...Les Grenoblois prennent à bras-le-corps les défis de la ville de demain.

Les entreprises n'attendent pas non plus pour changer leurs pratiques, elles sont aujourd'hui à la pointe de la recherche et du développement dans l'hydrogène, les réseaux de chaleur, l'énergie hydrolienne...

Avec l'édition 2019 de la Biennale des villes en transition, et plus de 140 événements portés collectivement, Grenoble a donné la preuve par l'exemple de sa capacité à mobiliser ses forces vives et celles des acteurs extérieurs sur l'objectif de la transition.
Alors rejoignez la Ville de Grenoble, pour faire de la capitale des Alpes la prochaine Capitale verte de l'Europe !

La réussite grenobloise reconnue

Label Ville Active et Sportive 2017
Label Cit'Ergie et en route pour Cit'Ergie Gold
Label 5@ Ville Internet
Label « Le musée sort des murs »
Ville d'Art et d'Histoire
Trophée de la participation pour son Certificat d'Action Citoyenne
« Palme d'or des cantines bio », Prix Cantine Rebelle
1ère place des villes où il faut bon travailler et se loger
3ème au palmarès 2018 des villes françaises les plus attractive pour le business
Récompensée au Baromètre des villes cyclables

Cliquez sur le diaporama pour voir les images en grand