Les partenaires de la candidature des Alpes

Ils nous soutiennent dans notre candidature pour le titre de Capitale verte européenne 2022.

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole

« Face à l'urgence climatique, il importe de démontrer qu'il n'y a pas de fatalité. C'est ce à quoi la Métropole grenobloise et ses communes s'emploient, aux côtés des acteurs économiques, universitaires, associatifs ou encore citoyens du territoire, avec l'ambition de concilier transition énergétique et écologique et justice sociale, avec la conviction qu'il n'y a de progrès que partagé. C'est le sens de notre candidature collective au prix de la Capitale verte de l'Europe. »

Jean Vaylet, directeur de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble 

« Si la CCI de Grenoble a pour mission d'accompagner les entreprises dans leur développement, elle est aussi un acteur principal du territoire, en œuvrant aux côtés des collectivités, pour son attractivité.
Toutes les initiatives sont bonnes et doivent être soutenues pour que Grenoble et l'ensemble du territoire rayonnent.
C'est la raison pour laquelle la CCI, par ailleurs très impliquée dans la transition énergétique avec la création d'un micro-grid au sein de son centre de formation d'apprentis, soutient la candidature de la ville de Grenoble pour devenir « Capitale verte européenne 2022 ».

Patrick Levy, président de l'Université Grenoble Alpes

« En tant qu'acteur clé des Alpes, l'Université Grenoble Alpes s'engage à continuer à apporter l'expertise de sa communauté scientifique, à contribuer à relever collectivement les défis écologiques et à accélérer l'innovation en matière d'environnement et de développement durable.
Conscients de notre responsabilité vis-à-vis de la jeunesse, notre soutien s'inscrit dans la continuité des missions que nous menons pour former des citoyens éclairés et socialement responsables.
Etudiants, enseignants, chercheurs, habitants, acteurs publics ou privés, mobilisons-nous pour que Grenoble devienne la Capitale verte européenne de 2022 et rayonne au-delà des Alpes ! »

Renzo Sulli, maire de la ville d’Echirolles

« Ce statut de ville partenaire est aussi une reconnaissance pour Échirolles, dont les efforts en matière de développement durable existent de longue date : charte d'écologie urbaine, Agenda 21 en 2004, label Citergie, objectifs de la Convention des maires, Plan air énergie climat métropolitain, participation à la COP 21, etc. En tant que maire, je soutiens avec force la candidature de Grenoble au titre de capitale verte européenne pour 2022 »

Loick Roche, Directeur général de Grenoble Ecole de Management

« GEM soutient la candidature de Grenoble pour être élue capitale verte européenne 2022. Ce soutien plein et entier s’inscrit dans notre volonté de participer à créer encore plus de valeur durable et partagée pour notre territoire et notre engagement sans faille à agir pour un monde plus responsable. »

Olivier Putot, Directeur du Parc naturel régional du Vercors

« Grenoble est ville-porte de notre Parc naturel régional, c'est à dire qu'elle entretient des relations privilégiées avec le Vercors et prend part aux décisions de notre structure. Nous avons beaucoup d'enjeux en commun, celui de la mobilité entre la ville et le massif par exemple. Les élus du Parc ont donc souhaité soutenir la démarche initiée par la ville de Grenoble, et demain y contribuer pour amplifier les actions menées ensemble. »

Artur Fatela, directeur du Parc naturel régional de la Chartreuse

« Être une ville porte d'un Parc naturel régional c'est une adhésion volontaire aux valeurs et aux projets de développement durable que portent les Parcs. De par l'approbation de la charte du Parc de Chartreuse, Grenoble a clairement souhaité participer à ce projet collectif. Cet engagement de Grenoble auprès de ses Parcs naturels régionaux, trouve son prolongement naturel dans sa démarche Grenoble capitale verte de l'Europe 2022. »