Métrocâble : un câble pour relier les rives

Métrocâble : un câble pour relier les rives

Afin d’accompagner durablement le développement du Nord-Ouest de Grenoble, le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) a choisi de mettre en place une liaison par câble entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux, via la Presqu’île. Mise en service : 2023.

L'essentiel

Une solution de déplacement pour le Nord-Ouest de Grenoble

Le Nord-Ouest de Grenoble est un secteur en plein développement, qui concentre de nombreuses activités, mais également une population de plus en plus importante. Les projets urbains dans le secteur, et notamment au sein de la Presqu'ile vont générer un nombre de déplacements croissant. On estime ainsi leur nombre à 70 000 chaque jour en 2030, dans le seul quartier Presqu'île.

Afin de répondre à ce besoin de mobilité tout en favorisant les déplacements non polluants, il était donc nécessaire d'imaginer une solution qui permette de s'affranchir des obstacles naturels et artificiels que constituent le Drac, l'Isère, l'autoroute A480, et la voie ferrée. Il a donc été imaginé un transport aérien : le transport par câble.

Voir l'image en grand

Un projet de câble intégré au réseau de transports en commun

Le projet propose de relier Fontaine à Saint-Martin-le Vinoux, via la Presqu'île, par un transport aérien – un « câble » monorail. Il permettra de relier en 15 minutes les lignes de tramway A, B et E, par la création de pôles d'échanges aux arrêts Fontaine La Poya, Place de la Résistance et Hôtel de Ville Saint-Martin-le Vinoux. Le projet de câble assurera donc à la fois une desserte du secteur mais également une articulation entre l'ensemble du réseau de transports en commun.

Avec une fréquence de passage d'une minute environ, il pourra accueillir à terme 1 500 voyageurs par heure et par sens. Totalement intégré au réseau SMTC, il sera accessible avec un titre de transport urbain.

Le câble, une solution fiable et écologique

Encore peu utilisé en secteur urbain, le câble présente pourtant de nombreux atouts :

  • Un système écologique : il n'émet aucune pollution
  • Un système fiable : il est peu soumis à des interruptions, sauf en cas de grands vents.
  • Un système silencieux : le passage d'une cabine entre 2 pylônes n'induit qu'un bruit très faible, comparable à celui d'une rue piétonne par exemple

Une concertation pour affiner le projet

Une concertation préalable a eu lieu en octobre-novembre 2015. Elle a permis de préciser un certain nombre de points, et notamment :

  • Le tracé, avec notamment l'abandon des variantes « Parc d'Oxford » et « desserte en branche de Sassenage »
  • L'attente importante en matière d'esthétique des stations et de qualité des espaces publics
  • Un niveau de service équivalent à celui d'une ligne de tramway
  • La nécessité d'une présence humaine en station