26 avril 2020 : 75 ans - Journée nationale du souvenir de la Déportation

La pandémie du Covid-19 empêchant la commémoration publique du 75e anniversaire de la Journée nationale du souvenir de la Déportation, la Ville de Grenoble a choisi de rendre hommage par voie numérique à ceux et celles qui se sont engagés à Grenoble pour la liberté et contre la barbarie nazie.

La commémoration du 26 avril 2020 en images

26 avril 2020. Commémoration du 75e anniversaire de la libération des camps au monument de la déportation, place Paul Mistral. Cérémonie à huis clos dû au contexte lié au Covid-19 : recueillement et dépôt de gerbe. Photo : Auriane POILLET. Copyright: Ville de Grenoble 2020
26 avril 2020. Commémoration du 75e anniversaire de la libération des camps au monument de la déportation, place Paul Mistral. Cérémonie à huis clos dû au contexte lié au Covid-19 : recueillement et dépôt de gerbe. Photo : Auriane POILLET. Copyright: Ville de Grenoble 2020
26 avril 2020. Commémoration du 75e anniversaire de la libération des camps au monument de la déportation, place Paul Mistral. Cérémonie à huis clos dû au contexte lié au Covid-19 : recueillement et dépôt de gerbe. Photo : Auriane POILLET. Copyright: Ville de Grenoble 2020
26 avril 2020. Commémoration du 75e anniversaire de la libération des camps au monument de la déportation, place Paul Mistral. Cérémonie à huis clos dû au contexte lié au Covid-19 : recueillement et dépôt de gerbe. Photo : Auriane POILLET. Copyright: Ville de Grenoble 2020

Documentaire "Résister d'un âge à l'autre"

Des élèves grenoblois de classes élémentaires et de terminale rencontrent les derniers résistants et déportés grenoblois. Parmi eux, Edouard Bordet et Pierre Gascon, déportés à Buchenwald pour actions de résistance. Documentaire réalisé en 2014 par la Maison de l'Image de Grenoble en partenariat avec la Ville de Grenoble.

Témoignage de Jean-Pierre Celse

Texte de Jean-Pierre Celse, fils d’Auguste Celse déporté avec 375 autres Grenoblois pour avoir commémoré, le 11 novembre 1943, la victoire alliée de 1918 malgré l’interdiction allemande.

Après l'ère des témoins comment continuer à transmettre ?

Une interview de Michèle Gabert, enseignante engagée dans la mémoire de la Déportation, sur la transmission de l'Histoire après la disparition des derniers témoins de la Seconde guerre mondiale.

"Si c'est un homme" - Poème de Primo Levi

Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connait pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas:
Gravez ces mots dans votre coeur.
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre maison s'écroule;
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous.