Plan confinement et solidarités

Dernière mise à jour le 02/11/2020

Face au coronavirus, la Ville de Grenoble s’adapte, s’organise, et anticipe pour accompagner et protéger les habitant-es, notamment les plus fragiles.
La Ville s’engage aujourd’hui à accélérer les actions conduites depuis plusieurs mois pour lutter contre l’isolement, la précarité, et les violences, soutenir les forces vives, qu’elles soient économiques, culturelles, associatives, et, enfin, garantir l’accès au sport et à la culture pour permettre à chacun-e de déconfiner les imaginaires.
Ce plan a vocation à être alimenté au fil des jours et semaines à venir.

Mobilisation du service public

La Ville de Grenoble est pleinement mobilisée pour garantir les services publics pendant le confinement. Au niveau des accueils publics, la Ville Grenoble met tout en œuvre pour sécuriser ceux qui restent ouverts : suivi strict des directives en matière de sureté sanitaire à travers des protocoles et aménagements (port du masque obligatoire, jauge, mise à disposition de gel hydro-alcoolique...).

Quels services publics restent ouverts ?

Jeunesse et enfance

Les écoles sont toutes ouvertes et tous les temps périscolaires (matin, midi, soir)sont maintenus.
Les crèches sont ouvertes.
Les rendez-vous individuels par les correspondants jeunesse et d’accompagnement individuels par le dispositif de réussite éducative sont maintenus.
La campagne de recrutement des services publics se poursuit mais de façon dématérialisée.
Au Conservatoire, l’accueil des élèves en classes à horaires aménagés, des 3e cycle et des CEPI est maintenu. Les cours sont en distanciel dans la mesure du possible pour les autres.
Les accueils de loisirs en régie (Baladins et Chaufferie) sont fermés.
Les correspondants jeunesse maintiennent leur activité auprès des jeunes en rendez-vous individuel et en permanence d’accueil, une partie est réalisée en distanciel.
Le dispositif de Réussite éducative se déroule 50% en distanciel et 50% en présentiel pour les accompagnements individuels.

@Alain Fischer

Alimentation et solidarité

Les marchés alimentaires de plein air sont ouverts. En partenariat avec la Ville, la Croix Rouge était présente cette semaine sur les marchés pour dialoguer et sensibiliser à l’importance de continuer les bons gestes. Certains commerçants proposent du "click and collect", voir les informations

La restauration à domicile est maintenue, voir les informations.
L’ensemble des associations qui organisent des distributions alimentaires sont ouvertes.
En lien avec celles-ci, la Ville va prochainement ouvrir un lieu d’accueil de jour.

Culture

Le musée, le museum, l’ancien musée de peinture, la Maison de l’international, la Maison de la montagne, et Le Transfo sont fermés.
Les représentations et actions culturelles du théâtre municipal sont annulées, mais l’accueil et accompagnement des artistes professionnels se poursuit au travers des résidences et de l’activité des ateliers décors et costumes.

La bibliothèque municipale de Grenoble ouvre des comptoirs de prêt et de retour pour vous permettre d’emprunter et de rendre des documents.

Horaires d’ouverture des comptoirs
Mercredi 13h-18h
Vendredi 13h-18h
Samedi 10h-13h
dans toutes les bibliothèques sauf à la bibliothèque municipale internationale (Mercredi 13h-18h, vendredi 17h-19h, samedi 10h-13h)

Pour vous déplacer en bibliothèque : cochez la case " retrait de commande" sur votre attestation de déplacement.

Pour en savoir plus www.bm-grenoble.fr

Espace public

Les parcs et les cimetières restent ouverts.

Distribution alimentaire

Le CCAS de la Ville de Grenoble s’est organisé pour renforcer ses actions de coordination et d’organisation contre la précarité et l’isolement.

  • Tous les jours, la restauration municipale produit 100 repas : (livrés aux associations Le Fournil, Accueil SDF, Nicodeme) : soit 500 repas par semaine.
  • Des «paniers de base» sont constitués pour les habitant-es des lieux conventionnés : soit 50 familles.
  • Le CCAS donne au Samu des barquettes salades en boite pour les maraudes : 300 boites.
  • Le CCAS collecte les invendus de Carrefour les lundis, mardis et mercredis à la place de la Banque alimentaire : ces denrées sont redistribuées immédiatement dans les lieux conventionnés et dans les squats : soit environ 400 repas par semaine.
  • Le CCAS coordonne aussi les livraisons d’invendus de la Société Phenix par Tout en velo, ainsi que la société Djebox qui donne deux fois par semaine 200 repas en barquettes (semi collectives). Ces barquettes sont pour l’instant livrées à des associations qui distribuent en maraude et fournissent des colis alimentaires (Help SDF, association ABE etc...): soit 400 barquettes(environ 1000 repas).
  • Deux restaurants font dons de leur stock, que le CCAS redistribue au Fournil

Distribution de masques

Le CCAS de la Ville continue les distributions auprès des plus vulnérables. Ce mardi 3 novembre, il a distribué 19 000 masques de protection et 8000 attestations de déplacement vierges à 42 associations grenobloises œuvrant auprès des plus précaires.

Le CCAS est passé de 2 à 3 maraudes par semaine : distribution de masques aux personnes sans-abri, sensibilisation sanitaire et explications des messages grand public.

Personnes âgées

La Ville a lancé une campagne d’appels des personnes inscrites sur le Registre des personnes âgées fragiles.

Le CCAS a relancé une campagne de communication sur le portage de repas à domicile (affichage dans les boulangeries, les pharmacies,etc.).

Les ballotins de chocolat seront cette année envoyés directement à domicile (près 3000 personnes).

Les assistantes sociales ont accentué la veille sociale pour les personnes âgées auprès des plus fragiles. En résidence autonomie, dans le respect des gestes barrières, les animations quotidiennes continuent (mandala, remue-meninge, lecture...).

Auriane Poillet

Coordonner et encourager l’entraide citoyenne

En mars 2020, la Ville de Grenoble a lancé Grenoble Voisins Voisines : une plateforme des solidarités pour faire face ensemble au Coronavirus, tout en restant chez soi.
Cette plateforme de mise en relation, créée spécifiquement suite aux mesures prises par le gouvernement, avait pour but de favoriser les réseaux de voisinage pour atténuer l’effet de la propagation du virus sur le quotidien.
La plateforme proposait ainsi de créer des « boucles de solidarités entre habitants » pour s’échanger les bons tuyaux, pour aider dans leur quotidien ses voisin-es de palier mobilisés par la gestion de la crise sanitaire ou pour prendre soin des personnes les plus fragiles.
Afin de faciliter les relations et surtout de limiter les déplacements et contacts, conformément aux mesures de confinement décrétées, ces solidarités étaient pensées à l’échelle de chaque adresse grâce à un système précis de géolocalisation pour les nécessités (gardes d’enfants pour les professionnel-les ne pouvant pas télétravailler, courses alimentaires pour ses voisin-es âgé-es, fragiles...) soit sous forme 100% dématérialisée (appels téléphoniques pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, tutos et bons conseils entre habitant-es...).

Pour ce second confinement, la Ville de Grenoble a souhaité faire évoluer ce dispositif, avec une entrée unique, la page Volontaires Solidaires de Grenoble, pour deux missions :

  • Entraide de voisinage : pour les personnes qui veulent rendre service, soutenir des personnes isolées dans leur voisinage (Aide aux devoirs à distance, Aide informatique ou administrative à distance;, Aide pour entretien ou réparation de vélos, Confection de masques, Conversation à distance;,Courses de première nécessité, Promenade d’animaux domestiques, etc.)
  • Actions de solidarités auprès des services de la Ville et du CCAS ou des associations. Chaque mission sera décrite avec des informations pratiques (lieu, date, ou régularité, proposé par), les volontaires s’inscriront via cette page et pourront choisir de recevoir une notification à chaque fois qu’une nouvelle mission apparaît sur la page volontaire. 

Démocratiser la gestion de crise

Une Convention Citoyennes : pour démocratiser la gestion de la crise, donner la parole aux habitant-es et représentant-es d’acteurs locaux sur les différentes expériences de vie, et anticiper les préoccupations des citoyen-nes.
La Convention Citoyenne est une instance consultative paritaire et expérimentale permettant d’adapter et d’améliorer la prise des décisions en associant les citoyen-nes.

La Ville a sollicité des représentant-es d’acteurs locaux (associations, syndicats, collectifs, etc.), catégorisés en 12 domaines d’action : proximité et habitants,  résidents étrangers, quartiers populaires, familles-enfance-parentalité,  socioculturel, jeunesse,  sports,  santé,  handicap et accessibilité,  personnes en difficulté sociale – précarité,  ainé-es,  économie et commerces. En parallèle, un tirage au sort sur les listes téléphoniques, sans condition de nationalité, paritaire, sur les 6 secteurs de la ville, et avec un tiers de participant-es de moins de 25 ans a été effectué par un prestataire. 138 Grenoblois-es ont ainsi accepté de participer à l’expérience.

A distance, la Ville pourra solliciter les membres de la Convention Citoyenne pour bénéficier d’un avis citoyen afin d’adapter et améliorer ses décisions. Six séances en présentiel sont prévues, sur une demi-journée, de novembre 2020 à avril 2021 – sous réserve des conditions sanitaires. Pour chaque séance, une vingtaine de participant-es (50% de représentant-es d’acteurs locaux et 50% d’habitants) seront tiré-es au sort.
La composition de la convention présentielle sera renouvelée pour chaque séance, ses participant-es ne pourront pas participer à plus de deux séances afin de favoriser la diversité des avis et des acteurs-rices représentés. Accompagné.es par un tiers professionnel, les participant-es seront invité-es à débattre et à dialoguer pour donner leur avis sur les mesures qui leur seront présentées et pour faire remonter leurs préoccupations actuelles et futures relatives à la crise sanitaire.
La première aura lieu le 7 novembre.

Auriane Poillet

Favoriser la pratique sportive

La Ville de Grenoble souhaite favoriser l’activité physique à l’extérieur et/ou chez soi pour lutter contre la sédentarité et l’inactivité physique en période de confinement.

Pour cela plusieurs actions vont être lancées ces prochains jours:-Informations sur la nécessité de bouger pour se maintenir en forme.

  • Cartographie des lieux publics en accès libre (anneau de vitesse, les bornes de courses à pied du parc Paul Mistral, les marches de la montée de la Bastille...).
  • Publication de propositions avec consignes d’exercices de Préparation Physique Généralisée (PPG) niveau débutant et niveau intermédiaire en ligne.
  • Mise en ligne de vidéos pour «bouger chez soi», réalisées parles animatrices et animateurs sportifs de la Ville. Les vidéos enregistrées par les clubs grenoblois lors du précédent confinement seront également partagées.