Covid-19 : 5ème point de situation sur la mobilisation de Grenoble

Covid-19

Publié le 14/04/2020

Point de situation sur le COVID-19 à Grenoble le 14 avril 2020 par le maire de Grenoble.

Grenoble vous dit merci !


Hier soir, le Président de la République a annoncé un prolongement du confinement pour 4 semaines supplémentaires, jusqu'au lundi 11 mai, sans doute plus tard encore pour les plus vulnérables.

La Ville de Grenoble tient à saluer les personnels soignants, les aides à domicile, toutes celles et ceux qui permettent à notre société de rester à flot sans couler : les caissièr-es, les chauffeuses et chauffeurs, les éboueuses et éboueurs, les livreuses et livreurs, les pharmacien-nes, les paysan-nes.

Eric Piolle, Maire de Grenoble, ajoute « Un grand merci à tous, et notamment aux Grenobloises qui, comme l'ensemble des Françaises, sont particulièrement mobilisées pour que notre société, et notre ville, tiennent le choc : 90% des infirmiers sont des infirmières. 87% des aides-soignants sont des aides-soignantes. 83% des enseignants en école primaires sont des enseignantes.
C'est vous toutes et tous que nous applaudissons chaque soir à 20h, et qu'ici à Grenoble, nous accompagnons toute l'année. Merci à vous. »

Maintien du haut niveau de présence de la police municipale


La Ville de Grenoble maintient un haut niveau de présence de la Police municipale sur la voie publique.
En lien avec les forces de Police nationale, la Police municipale a effectué 1 069 contrôles dans le cadre de l'application des règles de confinement. 124 personnes ont été verbalisées, soit 11,5% des personnes contrôlées : ce chiffre est stable de semaine en semaine mais il reste trop élevé. La Ville de Grenoble appelle une nouvelle fois chacune et chacun à respecter les règles communes jusqu'au dernier jour du confinement, à faire preuve de responsabilité et d'autodiscipline.

La vigilance et l'intransigeance quant au strict respect des règles resteront totales.
La Ville remercie les agentes et agents de la Police municipale. Leur engagement est entier depuis le début de cette crise, ils ont passé 3 080 heures sur le terrain depuis un mois pour faire respecter les règles.
Plus de 3 500 contrôles ont été effectués depuis le 17 mars dernier. Les agent-es sont présent-es quotidiennement dans les rues de Grenoble, ainsi que dans les transports en commun, en bonne coordination avec la TAG. Ce haut niveau de présence est l'une des clés qui permettra à Grenoble de limiter et de réduire la propagation du virus au cours des prochaines semaines.
Jusqu'au 11 mai, date annoncée de la levée progressive du confinement, la Ville de Grenoble compte sur chacune et chacun pour continuer à respecter les règles.
Si l'ouverture du déconfinement commence le 11 mai, toute la vie, toute l'effervescence qui fait Grenoble, dans tous les domaines, ne renaitra pas d'un coup. Il y aura des étapes.
Aussi, pendant les 4 nouvelles semaines de confinement annoncées hier, la Ville de Grenoble continue à anticiper les semaines et les mois à venir.

Anticiper et préparer les vacances scolaires


La Ville de Grenoble prépare et anticipe les vacances scolaires de Pâques, qui commencent lundi prochain.
Elle organise avec des structures socioculturelles (MJC et Maison de l'enfance) l'accueil des enfants des personnels soignants. Pendant les vacances scolaires, tous les personnels qui ont droit au service de garde en temps scolaire peuvent accéder à cet accueil de loisirs. Les conditions d'accueil se rapprochent fortement de l'accueil proposé pendant la période scolaire :

  • Un accueil gratuit, de 8h30 à 18h à partir du 20 avril
  • Une structure d'accueil est désignée en fonction de l'établissement scolaire fréquenté par l'enfant
  • Des enfants sont accueillis par groupe de 10 maximum
  • La restauration est assurée par la cuisine centrale
  • Un protocole d'hygiène et des mesures barrières et de distanciation seront suivis strictement. Des masques seront fournis au personnel encadrant

La Ville remercie les associations qui se mobilisent pour assurer cet accueil de qualité et toutes celles qui se sont portées volontaires : Maison de l'enfance Prémol, MJC Abbaye, MJC Aubrac, MJC Allobroges, Association Chorier-Berriat, Association des Centres de Loisirs (ACL).
Le prolongement du confinement invite aussi la Ville de Grenoble à adapter ses grands rendez-vous du début de l'été.

La Fête des Tuiles : rendez-vous en 2021 !


La Ville a informé ce jour les centaines de partenaires de la Fête des Tuiles que, pour raison de sécurité sanitaire, la Fête des Tuiles 2020 n'aura pas lieu.

La Fête des Tuiles est le rendez-vous annuel pour célébrer collectivement l'étincelle de la Révolution Française qui démarra dans le cœur historique de Grenoble, en 1788, avec la Journée des Tuiles. Journée mémorable où les Grenoblois-es se levèrent pour résister aux troupes du Roi venues fermer leur parlement, où les habitant-es se sont levés pour porter la démocratie locale. C'est un moment fondateur dans l'identité de Grenoble.

Chaque année, avec la Fête des Tuiles les Grenoblois-es célèbrent ensemble leur temps d'avance, et le tempérament pionnier des habitant-es de Grenoble et de la métropole.
Chaque année, la Fête des Tuiles rassemble plus de 100 000 métropolitain-es, pendant toute une journée, sur les Cours Jean Jaurès et de la Libération. Compte tenu de la situation sanitaire du pays, la Ville fait le choix de donner rendez-vous directement en juin 2021.

Au-delà de la Fête des Tuiles, le prolongement du confinement contribue à fragiliser le monde de la culture, à Grenoble comme dans toute la France.

Soutiens aux forces vives culturelles


La Ville de Grenoble a annoncé qu'elle ne demanderait pas les subventions déjà versées pour des évènements annulés depuis. Dès le début de la crise, elle a fait le point avec l'ensemble des acteurs subventionnés pour les accompagner dans l'appréhension de la situation et identifier au cas par cas les choix opérés (chômages partiels, annulations, etc.).
La Ville est en relation approfondie avec l'ensemble des partenaires publics (État Région Département, Métropole) pour connaître les mesures prises à chaque échelon.
La Ville et ses partenaires anticipent la nécessité d'aides d'urgence pour un certain nombre d'acteurs, notamment ceux dont les budgets annuels comptent une part de ressources propres importante.
La Ville travaille déjà sur les exonérations et reports de loyers pour les structures concernées (beaucoup des acteurs culturels accueillis dans des locaux municipaux le sont déjà à titre gracieux).

Par ailleurs, nombre d'enseignant-es du Conservatoire poursuivent les cours à distance. La Ville tient à les féliciter et les remercier pour leur initiative volontaire.

Eric Piolle, Maire de Grenoble, déclare : « A Grenoble comme ailleurs, concernant les festivals et les temps collectif, nous avons besoin que les assureurs soient aux côtés des associations et des entreprises, la pandémie est bien un enjeu assurantiel et doit figurer parmi les risques pris en charge à chaque fois que cela est possible.
A Grenoble plus qu'ailleurs, nous sommes des amoureux des arts et des cultures, elles nous font grandir ensemble, en tissant des ponts entre nos parcours et nos singularités. C'est normal que la Ville soit au côté des acteurs qui la font vivre toute l'année. »

Conseil municipal extraordinaire le 20 avril 2020


Quand les règles le permettent, il est important aussi que le confinement n'emporte pas tout sur son passage : Grenoble va être l'une des premières grandes villes de France à réactiver sa vie institutionnelle.
Grenoble est une terre de débat, de délibération, de démocratie. Aussi, le Maire de Grenoble a réuni à de nombreuses reprises l'ensemble des chef-fes des groupes municipaux, opposition comprise, pour tenir chacun-e informé-e de la gestion de la crise, pour continuer à faire vivre le débat.
Le 20 avril prochain, à 15h, la Ville de Grenoble tiendra un Conseil municipal extraordinaire, en visioconférence sur internet.
La séance sera diffusée en direct sur le site de la Ville.

Le Maire de Grenoble souhaite ainsi ouvrir un espace de dialogue avec tous les élu-es pour partager et construire collectivement la gestion de la crise sanitaire.

1,6 millions de vues sur Fête comme chez vous


La Ville de Grenoble a lancé « Fête comme chez vous », qui propose chaque jour, depuis la page Facebook de la Ville, une programmation culturelle, de bien-être et de découverte pour toute la famille (sport à la maison, cinéma pour enfant, concerts...).
C'est une belle réussite qui, depuis son lancement, a déjà atteint plus de 1.6 millions d'usager-es !

2 300 propositions d'aide sur Grenoble Voisins Voisines


Les solidarités continuent de se développer, notamment en ligne, grâce à la plateforme Voisins Voisines.
Désormais près de 2300 volontaires se sont inscrits sur cette plateforme, créée dès le 18 mars. Chaque jour des volontaires supplémentaires s'engagent pour aider ses voisines et voisins âgé-es à faire leur courses, pour du soutien scolaire, pour promener des animaux domestiques, pour imprimer des attestations...

Plus de 350 mises en relation entre personnes proposant leur aide et personnes ayant besoin d'aide ont déjà eu lieu. Soit directement entre voisines et voisins, soit via l'intermédiaire des agent-es de la Ville et du CCAS avec, entre autres, la création d'une plateforme d'appel solidaire de lutte contre l'isolement des personnes âgées.
Celle-ci met en relation près d'une centaine de volontaires avec des personnes âgées ayant émis le souhait d'être régulièrement appelées pour rompre la solitude.

Loin des yeux près du cœur


Cette solidarité grenobloise doit aussi s'adresser pleinement aux commerçant-es et artisans durement impactés par la crise.

Les modalités du déconfinement annoncées par le Président de la République hier impliquent qu'un nombre important de commerces restera fermé au moins jusqu'au 11 mai. Pour d'autres, les restaurants, cafés, hôtels, cinémas, la réouverture se fera à une date encore plus lointaine.

Au-delà des mesures de soutien déjà prises, la Ville et la Métropole ont décidé de lancer une nouvelle plateforme de solidarité envers les commerçants et artisans du territoire.

Cette plateforme dénommée « Loin des yeux, Près du cœur » sera active d'ici 48h, et sera relayée sur les sites de la Ville et de la Métropole.

Elle permettra de soutenir les commerçantes et commerçants par le biais de bons d'achat anticipés. Elle repose sur un principe simple : payez maintenant, pour un café, un repas, une coupe de cheveux, et bénéficiez, demain, du service, quand le commerce sera rouvert.
En complément de cette plateforme de solidarités, la Métropole a mis en ligne une cartographie recensant les commerces ouverts pendant la crise ainsi que les commerces proposant des services de drive ou de livraison à domicile. Cette cartographie a vocation à soutenir le commerce local. Elle sera complétée progressivement.

437 repas livrés chaque jour à domicile


Les solidarités grenobloises se développent en ligne, elles se développent aussi un peu partout en ville. D'abord à travers les nombreux points de distribution de repas, en ville, le midi et le soir, grâce aux équipes du CCAS et de la Cuisine centrale, et grâce aux associations et aux bénévoles qui viennent de tous les horizons.
Chaque jour plus de 1200 repas sont ainsi distribués à celles et ceux qui sont dans la plus grande précarité.
La solidarité, c'est aussi la restauration à domicile : chaque jour plus de 437 repas sont livrés aux Grenoblois-es de plus de 60 ans qui sont dans l'isolement et la détresse. A chaque fois, c'est bien plus qu'un simple repas livré : c'est un sourire, c'est le temps d'un échange quand la journée est longue, ce sont aussi des jeux, des mots fléchés et de la presse livrés à celles et ceux qui le souhaitent.
La Ville tient à renouveler ses remerciements aux équipes du CCAS, de la Cuisine centrale et à l'ensemble des personnes mobilisées pour que ce lien autour du repas puisse se maintenir.
Toutes ces actions de solidarité se déroulent dans le strict respect des gestes barrières, avec le port de masques de protection notamment.

L'approvisionnement de masques se poursuit


Grâce à une gestion locale des stocks, en lien avec le CHU et l'ARS, le personnel en contact avec des patients soignant est équipé de masques FFP2, suivant les recommandations de l'ARS. Les agent-es municipaux, les associations et les bénévoles en contact avec du public dans des espaces réduits ou confinés sont équipés de masques chirurgicaux ou en tissu.

Malgré les importantes difficultés d'approvisionnement rencontrées au niveau international et national, la Ville tient à saluer la solidarité qui s'est mise en place à tous les niveaux du territoire (Armée, ARS, CHU, collectivités locales, associations, acteurs économiques...) pour assurer la gestion des stocks et les approvisionnements.

La Ville reste mobilisée et salue les acteurs économiques du territoire qui se sont engagés dès la première heure et ont fait preuve de solidarité, de souplesse et d'innovation (don de stocks, redirection de production, création de partenariats nouveaux) au regard des besoins de masques et autres matériels médicaux indispensables.

En complémentarité et dans un esprit de solidarité, une production de masques tissus a été lancée avec les couturières du Théâtre municipal de la Ville de Grenoble et des couturièr-es grenoblois-es bénévoles.

En ce qui concerne les autres équipements de protection individuelle (gants, lunettes, sur-blouses, sur-chaussures, charlottes), une gestion commune des stocks de la Ville et du CCAS est aussi organisée, toujours en lien avec le CHU et l'ARS.

La Ville a mis en place une procédure d'achats innovants afin de commander 7 500 masques de marque OCOV, les masques de protection respiratoire réutilisables (100 fois), accompagnés de leurs filtres pastilles lavables.
Ce concept initié par le CEA de Grenoble propose ainsi une alternative aux masques jetables de type FFP1, FFP2 et aux masques lavables testés suivant le référentiel OGE (catégories 1 et 2).
Il a pour objectif de permettre la protection en urgence des agent-es de la Ville et des personnes fragiles, dans le contexte actuel de crise sanitaire liée au Covid-19.

A ce stade, le masque et les filtres sélectionnés sont conformes aux prescriptions de la note d'information du 29 mars des Ministères des solidarités et de la santé, de l'économie et des finances, et du travail, en catégorie 1.
Des essais en vue d'une certification par I'APAVE sont en cours début avril, et visent la certification EN-1827 et une qualification FFP1, FFP2 ou masque chirurgical.
C'est la société OUVRY qui assure la maîtrise d'œuvre industrielle du projet, la coordination de la certification, l'industrialisation et la commercialisation.