11 nouveaux espaces de fraicheur et de convivialité pour toutes et tous

Ville durable

Publié le 25/01/2021

En 2050, les périodes de canicules seront 15 fois plus intenses qu’aujourd’hui. Grenoble, Capitale verte européenne 2022, anticipe : l’accès à l’eau, à la nature et à la fraîcheur est primordial pour mieux s’adapter dès aujourd’hui et se préparer à l’avenir.

Plus frais, plus arborés, plus conviviaux,... plusieurs espaces publics se transformeront pour être au rendez-vous de Capitale verte européenne 2022. Des places seront végétalisées, des squares et parcs créés ou rénovés, des espaces de natures et de biodiversité renforcés.

Avec la crise sanitaire et le confinement, beaucoup d'entre nous ont exprimé plus fortement leur besoin de proximité avec la nature. Ces 10 nouveaux espaces, véritables refuges urbains de végétation, contribueront au bien-être de la population et à la convivialité.

2020-2021 : Le square Barbara, un lieu de verdure pour le quartier du Châtelet

Le long de la rue Charles Rivail, devant le nouveau pôle associatif Châtelet, le square Barbara de 1 500 m² a achevé son aménagement en février 2021. La Ville de Grenoble et son aménageur, la SAGES, ont organisé avec les habitant-es la conception du plan d'aménagement de cet espace de verdure à la jonction des quartiers Abbaye et Châtelet. Au total 8 nouveaux arbres, 9 arbustes, 150 rosiers « Barbara », et 1000 bulbes ont été plantés pour un budget de 200 000€ TTC.

2020-2021 : Le square du Lys Rouge rénové

Le square du Lys Rouge au cœur du quartier fait l'objet d'un projet mené par la Métropole et la Ville de Grenoble afin de le végétaliser, de le rénover et d'y assurer ombre et fraicheur.

Débutés sur la voie périphérique du square fin 2020, les travaux seront achevés en 2021 avec le traitement du square, la plantation d'une cinquantaine d'arbres au sein de 700m² d'espaces végétalisés et arborés. Les jeux pour enfants seront remplacés et le square sera rendu accessible aux PMR.

2020-2021 : Place Edmond Arnaud, un îlot de fraîcheur au centre historique de Grenoble

La place Edmond Arnaud est un espace très minéral, très chaud lors des fortes chaleurs, ce qui ne facilite pas l'appropriation de cet espace public central du quartier Alma Très Cloitres.

Suite à une concertation menée en 2017 et 2018, le projet de réaménagement prévoit le renforcement de la végétalisation (plantation d'une quinzaine d'arbres supplémentaires), l'introduction de la présence de l'eau (brumisateurs) et une amélioration des cheminements piétons (enlèvement des obstacles visuels, reprise de l'escalier).

L'objectif est de développer l'attractivité du quartier en améliorant cet espace central, en lien avec les autres espaces de proximité (cour Marcel Raymond, cour de l'Alma, place des minimes, chemin des senteurs...). Les travaux qui ont débuté fin 2020 se poursuivront au premier semestre 2021.

2021-2022 : Victor Hugo, une place verte capitale !

La place Victor Hugo, qui date de la fin du 19e siècle, est une place emblématique de Grenoble et de toute l’agglomération. Des travaux d’embellissement et de réaménagement débuteront en janvier 2021. L’objectif est de rénover cet espace emblématique en une place plus végétale, plus accessible, plus attractive et conviviale.

Cliquez ici pour tout savoir sur le projet Victor Hugo

2021 : La place du Plateau à Mistral végétalisée pour réduire l'effet d'îlot de chaleur

L'espace public devant Le Plateau est un espace public fédérateur assurant la
jonction entre les quartiers Mistral et Eaux-Claires. L'objectif du projet porté par
la Métropole et la Ville de Grenoble est permettre la réduction de l'ilot de chaleur sur cet espace très minéral et d'y favoriser la rencontre les échanges.

Un espace végétal avec environ 27 plantations d'arbres sera mis en œuvre. Du nouveau mobilier urbain permettant la rencontre sera installé. Les travaux se dérouleront entre février et juin 2021.

2021-2022 : Le parc Cambridge, près d'1 ha de verdure à la Presqu'île !

Au cœur du quartier de la Presqu'île en pleine mutation, les travaux du parc Cambridge vont démarrer au 1er trimestre 2021 pour créer un espace vert, ludique et de rencontre. Une pièce d'eau sera intégrée au projet, tout comme des jeux pour les enfants et des jeux d'eau.

La rue Requet sera piétonnisée le long du parc. La verdure sera omniprésente dans le projet avec pas moins de 95 arbres plantés, dont un verger. Ce projet a fait l'objet d'un dialogue prolongé avec les habitant-es et le paysagiste en charge du projet en 2018 et 2019. Compte tenu des chantiers de bâtiments en cours ou à venir le long du parc, le projet se fera en plusieurs phases. Les travaux s'étaleront de 2021 à fin 2022 avec l'ouverture des espaces créés au fur et à mesure de leurs achèvements.

2021-23 : Une présence de l'eau et du végétal renforcée sur la Place Mandela

La place Mandela se situe à la jonction des quartiers Europole, Cambridge et Jean Macé. Après l'arrivée du tramway, l'aménagement de la fontaine, la plantation de pins, une 2e phase de travaux va débuter l'année prochaine pour végétaliser le pourtour de la place.

La place fera une plus grande place à la végétalisation et la convivialité avec des jets d'eau, de nouveaux arbres, du mobilier urbain, un merlon pour réduire les nuisances sonores générées par le trafic automobile et de nouveaux revêtements de sols pour permettre vers une plus grande perméabilité des sols.

2021-2022 : Le parc de la prairie, un espace vert repensé au cœur de Mistral

Dans le cadre du projet de renouvellement urbain de Mistral, la Métropole et la Ville de Grenoble vont requalifier les lieux de vie du quartier et notamment la « Prairie » au cœur du quartier Mistral.

Sur la prairie, une concertation réalisée en 2018 a permis de préciser le projet de réaménagement qui se déroulera entre 2021 et 2022. Les grands principes d'aménagements ont été dessinés et validés. Un second temps de concertation sera proposé dès le début d'année 2021 aux habitant-es et actrices-eurs du territoire pour affiner certains usages (les jeux – l'appropriation des espaces par le jardinage). Au total plus de 1 000 plantations se feront sur le quartier Mistral
dont une majorité dans le cadre de la forêt urbaine qui sera déployée le
long de l'A480.

Sur la Prairie, dont le plan n'est pas encore définitivement validé, l'objectif est d'atteindre 200 nouvelles plantations environ pour augmenter la canopée végétale. Des jeux et espaces ludiques seront aménagés, les espaces rénovés, les cheminements repensés autour notamment de la fontaine ludique.

2022 : La Bastille, au cœur de dynamiques nouvelles

La Bastille sera prochainement au cœur de dynamiques nouvelles. Tout d'abord grâce aux projets de réhabilitation des anciens bâtiments universitaires dénommés IGA et Dolomieu (ces bâtiments devraient accueillir des programmes de résidences et de services, fin 2022 pour le projet Dolomieu), mais également du fait de la défaisance actée de la Cité universitaire du Rabot par le CROUS à l'horizon 2023. Un projet reste à imaginer sur ce site de plus de 8 hectares avec l'Etat, propriétaire de la cité du Rabot, les collectivités présentes sur la Bastille, et une participation citoyenne à toutes les phases.

Surtout, la restauration et la valorisation de la biodiversité seront renforcés sur cet espace naturel d'une valeur écologique exceptionnelle, avec la mise en place d'un plan de gestion (2020-2024). Du fait de la diversité des milieux (barres rocheuses, murailles, pelouses sèches, bosquets, bois de chênes pubescents...) et de l'exposition plein sud, le site regorge d'espèces rares notamment méditerranéennes (orchidées, papillons...).

L'ambition est de restaurer les milieux grâce à l'éco-pâturage ou des travaux : après le chantier de débroussaillage d'une prairie sèche menée avec l'association Gentiana, une seconde mare va être prochainement aménagée avec la LPO au sommet de la Bastille pour préserver le Triton Palmé, espèce menacée. Le plan de gestion prévoit aussi d'assurer un suivi de la faune et de la flore par la LPO et Gentiana pour évaluer les effets des actions. Il vise enfin à faire découvrir au public la richesse du site (visites, livret pédagogique).

2022-2024 : L’Esplanade, un premier parc de deux hectares aux portes du Centre-ville

La Grande Esplanade va être transformée en un nouvel espace paysager majeur du cœur de Ville. La nouvelle Esplanade devient un nouveau parc qui associe des fonctions événementielles temporaires (Foire des Rameaux, cirques...) à des fonctions de loisirs et de détente au quotidien. Elle conserve sa géométrie historique magnifiée par la double couronne d'arbres, libre de toute occupation, compatible ainsi avec l'accueil de la Foire et des cirques.

Près d'un hectare de surface sera désimperméablisé et enherbé. Le boulevard de l'Esplanade, transformé en zone de rencontre, accueillera quant à lui des terrasses aux usages variés à l'ombre des platanes.

2022- 2023 : L’extension du parc Flaubert

Le projet Flaubert avance avec la construction en cours de l'îlot Marceline, situé entre la MC2 et la Bifurk. La livraison des logements fin 2021 permettra dès 2022 de pouvoir supprimer le tronçon de la rue Gustave Flaubert, entre Prosper Mérimée et Marcelin Berthelot.

Le parc Flaubert existant de 3ha sera ainsi élargi jusqu'aux pieds des nouveaux immeubles, totalisant un parc de 5 ha avec la plantation supplémentaire de plus de 70 arbres, de 13 jardins partagés et de lisières de plantes comestibles. La circulation sera déviée sur la nouvelle rue Marceline Desbordes-Valmore, située dans le prolongement de la rue Prosper Mérimée.