Télé made in Grenoble

Transitions

Publié le 15/03/2021

Une info 100 % locale et une proximité accrue depuis le début de la crise… tels sont les atouts de TéléGrenoble qui couvrira la Biennale des Villes en transition du 1er au 4 avril.

« En tant que chaîne locale, on ne diffuse que des programmes en lien avec le grand Grenoble », souligne Thibault Leduc, rédacteur en chef de TéléGrenoble depuis sa création en 2005.

C'est-à-dire : un JT, beaucoup d'invité-es reçu-es en plateau, des émissions sur l'économie, la santé, la culture... Toujours sous un angle local. TéléGrenoble conserve cet objectif depuis la crise du Covid.

« Durant le premier confinement, on a maintenu le JT pour que les téléspectateurs aient une info locale. On tournait en équipe réduite et on ne recevait pas d'invités, mais on a multiplié par 2,5 l'audience du JT habituel. Et on a diffusé pas mal de vidéos envoyées par le public. »

Initiatives citoyennes en prime

En septembre, la plupart des programmes ont repris, sauf autour de l'évènementiel. « En revanche, on est beaucoup sollicités pour mettre en mode télé ce qui ne peut pas se dérouler en présentiel, par exemple les Rencontres du Cinéma de Montagne. C'est une satisfaction de créer du lien et de garder de la proximité car c'est notre vocation première ! »

Ainsi TéléGrenoble relaiera la biennale des Villes en transition organisée par la Ville. Dès les jours précédents, les initiatives citoyennes seront mises en avant.

Puis du 1er au 4, on découvrira une soirée Montagne en transition avec des films et des interviews, une émission dédiée au film Graines d'espoir en présence du réalisateur Pierre Beccu, des tables rondes avec des personnalités comme le sociologue Bruno Latour, une soirée Émergences autour des jeunes et de la culture...

Par Annabel Brot