Le Palais est ouvert !

Palais des Sports

Publié le 12/08/2021

Après de nombreux mois, le Palais des sports réouvre ses portes en octobre 2021 ! L'occasion de se pencher sur l'histoire de se bâtiment emblématique des Jeux Olympiques d’hiver de 1968.

Les constructions liées aux Jeux Olympiques d’hiver de 1968 sont des œuvres artistiques et architecturales majeures. Elles font partie de l'identité des Grenoblois (Palais des Sports, Hôtel de Ville, Rectorat). Ces constructions incarnent une véritable métamorphose urbaine caractérisées par la prédominance du béton, elles sont édifiés à l’aide de prouesses techniques et esthétiques.

Le Palais des Sports est un bâtiment emblématique, pensé pour manifester l’exploit architectural et technique des architectes Robert Demartini et Pierre Junillon, et de l’ingénieur Nicolas Esquillan. Son architecture témoigne des avancées constructives de l’époque : sa couverture répond en effet au principe nouveau de voile de béton.

De forme carrée de 113 m de côté, sa superstructure est composée de 2 voûtes cylindriques en béton armée de 6cm d’épaisseur, de 95 par 65 mètres qui se croisent et reposent sur quatre points d’appui, véritable prouesse technique, créant une silhouette remarquable et dégageant un vaste espace sans porteurs intermédiaires, favorable notamment à la pratique sportive…

L’édifice est propriété ville de Grenoble.


L’histoire du Palais des Sports de Grenoble est indissociable de l’évolution du parc Paul Mistral, dans lequel il s'inscrit.

Ancien parc de l’exposition internationale du tourisme et de la houille blanche en 1925, avec l’édification de la tour Perret, il connaît une série de mutations avec des JO d’hiver 1968. Le parc Paul Mistral est alors désigné comme site olympique où le Palais des sports occupe une place centrale dans l’aménagement des différentes infrastructures sportives.

Inauguré le 12 octobre 1967, le Stade de Glace (son nom à l’époque) accueille les épreuves de patinage, de hockey sur glace, les cérémonies de remise de médailles ainsi que la cérémonie de clôture. Installé au cœur du Parc Paul-Mistral, il peut accueillir jusqu’à 12 000 personnes, selon les configurations. Sa transformation en Palais des Sports s’est opérée dès la fin des JO avec l’objectif d’abriter les disciplines de glace, des manifestations et compétitions sportives toutes disciplines, mais aussi d’utiliser les espaces situés dans les sous-sols comme zone d’entraînement à destination des associations et clubs sportifs Grenoblois.

Il est renommé en 1982 « Palais des Sports Pierre Mendès France ». Le palais va ensuite accueillir de nombreux évènements, que ce soit sportifs mais aussi des concerts, des spectacles…

En 2003 vient s’ajouter la construction du stade des Alpes. La patinoire Clémenceau est reconvertie au début des années 2000 en une salle omnisport et les locaux du bowling désaffecté sont attribués par la ville à l’association La Bobine en 2010.