Les cinéastes de l'impossible

Jean-Philippe Guigou
Filigranowa

Certains cinéastes n’hésitent pas à affronter tous les risques pour donner vie à leurs films. Le cinéma de montagne est sans doute le genre le plus exposé aux dangers de toutes sortes.

Lorsque des réalisateurs partent en très haute altitude, parfois au-dessus de 8000 mètres, ou sur des parois vertigineuses, dans des conditions qui relèvent de l'exploit, le tournage et le sujet du film tendent à se confondre. Grâce à deux films fondateurs tournés dans des conditions extrêmes, Werner Herzog a ouvert la voie à une nouvelle génération de cinéastes hors normes qui dominent aujourd'hui le panorama mondial du cinéma de montagne comme Fulvio Mariani, Gerhard Baur ou Jerzy Porębski.

Les réalisateurs anglo-saxons, forts d'une tradition très ancrée de tournages à haut risque, ont également donné naissance à des films à couper le souffle. Mais les dangers liés aux tournages de films peuvent aussi être amplifiés par d'autres phénomènes tels que la guerre ou l'intervention de régimes autoritaires, comme celui qui condamna à deux reprises Andrzej Żuławski à l'exil à cause des films qu'il tournait. Les difficultés qu'ils ont dû affronter, parfois au péril de leur vie, confèrent à l'expérience cinématographique une dimension unique.

Ce sont les cinéastes de l'impossible.

Retrouvez Jean-Philippe Guigou sur le camp de base littéraire au Palais des sports.

Palais des Sports Pierre Mendès France

1

14 Boulevard Clemenceau
38100 Grenoble
Tél. : 04 76 76 36 36