Tänze, une exposition de Laurent Eisler

Tänze, une exposition de Laurent Eisler

Théâtre 145
  • Jeudi 23 janvier - 19h30
  • Mardi 28 janvier - 12h00
  • Samedi 1 février - 14h00
  • Mardi 4 février - 12h00
  • Mardi 11 février - 12h00
  • Samedi 15 février - 19h30
  • Mardi 18 février - 12h00

Une exposition proposée par Nicolas Hubert, artiste associé (Cie épiderme)

Dans le cadre de sa résidence aux Théâtre[s] de Grenoble, la compagnie épiderme souhaite ouvrir les portes des théâtres à d’autres artistes, ainsi qu’à d’autres disciplines que la danse.
Elle propose de commencer l’année avec Tänze, une exposition de peintures de l’artiste Laurent Eisler, peintre et graphiste dont le travail est relié à la danse et au mouvement, au Théâtre 145, du 21 janvier au 21 février 2020.

Laurent Eisler

Diplômé en illustration de l’école Émile Cohl de Lyon en 1999, Laurent Eisler est artiste plasticien. Il vit et travaille à Marseille au sein d’un atelier collectif.

Sa recherche plastique s'y déploie de façon multidisciplinaire, passant librement du dessin contemporain à la peinture, la sculpture, le design graphique, la céramique ou encore la vidéo.

On a pu voir certaines de ces peintures à la galerie Fotokino à Marseille, ou dans la revue de danse Ballroom et le site anglais It's Nice that qui lui ont consacré des portfolios.

Tänze

Son goût pour la danse contemporaine l'a amené à créer une série de gouaches sur les danseurs. Aussi fugaces que le mouvement, ces œuvres sont des "improvisations", produites de manière spontanée, sans modèle, comme des instantanés chorégraphiques imaginaires. Dans cette série, les danseurs sont souvent disposés arbitrairement dans l’espace de la feuille comme ils le seraient sur un plateau. D’abord les corps sont esquissés les uns après les autres de façon rapide et instinctive. Puis la gouache est déposée au pinceau en pâte fluide, parfois en couches superposées. La peau est posée, puis dans un second temps, les corps sont habillés. Les danseurs semblent figés mais les couleurs vives et leur déséquilibre évident les rendent quelque peu mobiles.

« Quand je prends une photographie mentale d’un spectacle de danse, cela crée des positions incongrues entre les individus : des tas d’humains, des pieds sur la tête, des corps tordus, des positions inattendues. Une compilation d’instants étranges finalement. C’est, je crois, de cette fantaisie que je m’amuse et celle que je saisis dans mes dessins. »

Tarif

Gratuit

Du 21 janvier au 21 février 2020
au Théâtre 145

Les mardis de 12 à 14h
Samedi 1er février de 14 à18h

Les jours de spectacle de 19h30 à 20h30
jeudi 23 janvier (You, Me & Us - Les femmes mènent la danse)
samedi 15 février (L'oeil égaré, cie Choses dites)

Et sur rendez-vous au 04 57 04 27 82 / audrey.pays@grenoble.fr

Théâtre 145

1

145 Cours Berriat
38000 Grenoble