Atelier danse parents-enfants "Théâtre en kit"

Théâtre 145
  • Mercredi 3 novembre - 10h00
  • Jeudi 4 novembre - 10h00

En lien avec le spectacle DIY

LES ATELIERS DE PRATIQUE ARTISTIQUE
Vous avez envie de vous initier à la poésie ou aux danses urbaines ? De danser avec vos enfants ? Ces ateliers sont faits pour vous.
En lien avec certains spectacles de la saison, les artistes vous proposent d’entrer dans leur univers par le jeu.

ATELIER DANSE PARENTS-ENFANTS « THÉÂTRE EN KIT »
Animés par Giulia Arduca et Nicolas Hubert, en lien avec le spectacle DIY
DÈS 6 ANS

Avec le spectacle DIY - D(u)o It Yourself, Giulia Arduca et Nicolas Hubert questionnent et détournent les codes, outils et objets de la scène, de la représentation, et plus spécifiquement de la danse, en proposant au enfants une vision ludique et inventive du processus de création, partant de ce qui est déjà présent dans l’espace de représentation, et donnant à voir les coulisses du métier.

Théâtre « en kit » est un dispositif d’EAC intimement relié à ce duo, et qui l’accompagnera autant durant sa création que sa diffusion. Son rôle pédagogique vise à l’acquisition de connaissances relatives au théâtre, au spectacle vivant, au champ chorégraphique, au rapport à la scène et au spectateur, à l’expression par divers outils corporels dont la danse…

Mais il est aussi question pour les deux artistes de faire visiter leur « maison », leur outil (le théâtre), pour en révéler quelques fondamentaux (la notion de plateau, les coulisses, cour et jardin, lointain et avant-scène, entrer et sortir de scène, s’adresser, saluer, faire ensemble…), ainsi que les outils dans l’outil-théâtre : pendrillons, patiences, perches, projecteurs, haut-parleurs, tapis de danse…

La boite noire du théâtre étant la page blanche du danseur et de l’acteur, il est important d’en faire la connaissance.

Sur ces bases de codes et de conventions partagées, commencera une approche plus spécifique du corps et du mouvement dansé. Il sera question d’improviser, mais aussi de composer, du plus simple au plus complexe : de petites séquences de mouvements personnels, à transmettre et à apprendre, à répéter, à transformer, à détourner, à faire en unisson ou en canon… Puis changer d’orientation, de rapport spatial au plateau et au partenaire, puis se mettre en relation avec le silence ou la musique…

Dans une optique d’encouragement et de « pédagogie de la réussite », l’envie est de valoriser l’enfant, en lui révélant à quel point l’art chorégraphique peut être à sa portée (= à faire soi-même), en partant de choses simples, d’actions presque quotidiennes, mais qui prennent de l’intérêt et de la force par leurs interactions progressives et successives.

Même si le faire est au cœur de la démarche, la notion de regard sera aussi abordée, car primordiale : la bienveillance du regard du spectateur étant ce qui permet à la poésie d’éclore sur le plateau.

« Enfants, comme tout un chacun, nous avons été fascinés par la magie du spectacle, nous avons joué à la création : faire vivre des objets, des ombres et des lumières, apparaître et disparaître, prendre l’espace, se mettre en scène. Nous cherchons à transmettre la part artisanale de notre travail, le plaisir de confectionner du mouvement et de créer des hypothèses de mises en scène. » Giulia Arduca & Nicolas Hubert

Tarif

Gratuit