[EN COURS DE MOBILISATION] Résoudre les problèmes de propreté et des diverses nuisances et incivilités Grande Petite Esplanade Boulodrome

Chers résidants du QUARTIER ESPLANADE, ceux historiques, face à la grande Esplanade (du 16 au 32 bd Esplanade), et face à la petite Esplanade (du 70 au 78 Rte de Lyon), mais aussi les nouveaux de l’ilot Peugeot et qui font face au boulodrome / Petite Esplanade (48, 50 bd de l’Esplanade),

Nous constatons tous une nette dégradation de l’état de propreté du quartier (détritus quotidiens sur les trottoirs, chaussées et espaces verts) et des incivilités qui se sont installées (nuisances sonores diurnes ou nocturnes avec des soirées improvisées sur la grande Esplanade ou coté Boulodrome, et sur la zone « balade Casamaures », délinquance routière en journée, avec le passage de véhicules à grande vitesse bd de l’Esplanade (zone pourtant classée « apaisée »), squat au niveau de la maison du projet.

Cela nuit à la qualité de vie de tous les habitants de notre quartier et nous empêche de profiter sereinement de notre espace commun, le sentiment d’insécurité commence à s’installer. Il est nécessaire de lutter contre les mauvaises habitudes et les comportements de certains individus.

Nous imaginons avec grande crainte l'aménagement prévu dans les visuels du futur aménagement du quartier de la grande Esplanade, avec les bancs, à la manière de ceux place Victor Hugo, installés juste sous nos fenêtres.

D'autant plus que depuis les confinements, le quartier s'est découvert une notoriété comme lieu de fêtes improvisées des personnes étrangères au quartier et les habitudes sont restées ancrées chez certains.

Nous nous opposons fermement à l'installation dans le futur de tout mobilier urbain sous les fenêtres des logements. Soyons réalistes, les bancs seront constamment occupés par des fêtards. L'argument qui nous a été donné d'appeler la police municipale en cas de nuisance ne nous convainc pas, car il vaut mieux dans ce cas prévenir que guérir. D'autant plus que la police a sans doute mieux à faire que d'intervenir pour une beuverie tous les soirs.

D’autre part, l’argument avancé, lors de la réunion au boulodrome du 21 septembre 2021 par le premier élu de notre secteur (contraintes imposés par l'architecte des bâtiments de France et contraintes de la foire des rameaux), justifiant l’installation de mobilier urbain sous nos fenêtres : la copie est à revoir !!!

Nous demandons que nos élus et ceux qui administrent notre quartier nous entendent et qu’ils apportent des solutions concrètes et efficaces dès à présent, et non pas à la fin du projet d’aménagement de l’Esplanade.

Agissions collectivement pour donner du poids à notre démarche et ainsi porter ce message fort jusqu’à notre Maire et de réclamer des résultats concrets.

Note : cette pétition n’a pas pour but d’être reprise par une quelconque opposition politique. Cette pétition est juste là pour poser collectivement les grands problèmes de notre quartier Grande et Petite Esplanade et que des solutions concrètes et efficaces soient trouvées par nos élus, et surtout appliquées.

Ci-dessous les différentes zones évoquées de notre quartier Esplanade

Voir l'image en grand

PETITION

M. le Maire et membres du Conseil Municipal de Grenoble

Nous, les résidents du boulevard de l’Esplanade (du 16 au 50) et de la route de Lyon (du 70 au 78), vous présentons une pétition relativement à la dégradation de la qualité de vie de notre quartier.

Voici les motifs de la présente pétition

  1. Dégradation de la propreté et les nuisances olfactives et sonores

De tout temps, les usagers du parking (grande et petite Esplanade/boulodrome) ont pris la rue et les espaces pour la poubelle et n'hésitent pas à jeter leurs détritus. Cependant, depuis un an et demi environ, la situation s'est nettement empirée, avec la rue ressemblant de temps en temps à une rue moyenâgeuse ou à une boîte de nuit.

a) Les poubelles non vidées du début du bd de l’Esplanade (coté des restaurants) et laissées éventrées pendant deux semaines avec des restes alimentaires, jusqu'à ce qu’un résidant n'appelle les services de la ville. Ledit service avait précisé que les éboueurs auraient dû nettoyer dès les premiers constats, car en 2 semaines les poubelles ont fait des petits, avec des caddies remplis de vieux vêtement et des encombrants.

b) L’Intermarché voisin entrepose (le long du bd de l’Esplanade) ses poubelles ouvertes contenant des produits périssables, restes de viande ou de poisson dans sa cour, avec des odeurs nauséabondes qui couvrent jusqu'à la route. Il est impossible d'utiliser le trottoir sans se boucher le nez. Il est également impossible aux habitants du 16-18-20 Esplanade d’ouvrir les fenêtres côté rue, car l'odeur et les mouches vertes rentrent dans les logements. Le Syndic 16-18-20 Esplanade a envoyé un courrier amiable, et effectué les démarches auprès des services de salubrité de la ville de Grenoble. La situation s'est améliorée pendant un mois environ mais est repartie de plus belle.

c) l'occupation par plusieurs sans-abris de l'estrade devant le bureau/maison du projet et de la maison du projet elle-même. qui se sont installés à demeure, avec matelas, fauteuil, odeur de saleté prenante, nombreux détritus suite à leur repas. A certains moments, les résidants ont également été confrontés à des comportements agressifs entre eux, mais qui peuvent être dangereux pour nos enfants en bas âge, le trottoir étant étroit (ex. bagarre à couteau). Ils possèdent également des chiens non tenus en laisse et sans muselière.

d) Fêtes improvisées sur le parking de l’Esplanade, le long du boulevard et en face du boulodrome. Des voitures garées sous les fenêtres des logements tard dans la nuit avec de la musique à fond, des rodéos de trottinettes électriques en libre-service par des personnes qui en ont profité pour renverser les toilettes temporaires du chantier.

e) Tapage et « activités » nocturnes sur la zone « balade Casamaures » (nouvel aménagement en lien avec le projet Esplanade)

2. Circulation et stationnement illégaux :

a) Fort accroissement de la délinquance routière sur le boulevard de l’Esplanade : passage à grande vitesse de véhicules motorisés (voiture, fourgonnette, véhicule de livraison), avec parfois des emprunts en sens interdit. Aucunes présence de ralentisseur actuellement, ni prévu dans le futur. La réponse des élus et chargés du projet étant que « le rétrécissement du bd de l'Esplanade et (…) cet effet de diminution de largeur qui fera de fait ralentir les véhicules». Cela pourra empêcher les contres sens, mais ne peut pas être une mesure efficace pour réduire la vitesse. Le constat actuel est simple, l’actuelle signalétique « apaisante » avec de la peinture verte effectuée il y a quelques années, sensé amener sur un mode doux les différents usagers de la voirie "bd de l'esplanade", ne contraint en rien physiquement à limiter la vitesse des véhicules motorisés.

b) Stationnement illégal. Malgré le panneau dédié et de multiples remarques, les clients du bar de l'Esplanade se garent quasi tous les jours devant la porte cochère, ne permettant pas pour les résidents du 16-18-20 Esplanade de sortir leur vélo de la cour, qui plus est avec des enfants en bas âge. Pour rentrer, cette situation oblige de laisser le vélo sur la chaussées, avec enfants, afin de chercher le propriétaire du véhicule. Quid également de l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite ou âgées ? Les propriétaires des véhicules mal garés étant aux premières loges, en cas d’arrivée de la police municipale et celle-ci ayant consigne de concertation, jamais personne n’est verbalisé : l’impunité est totale, confirmée par des policiers municipaux !!!

Nous demandons au maire et aux membres du Conseil Municipal d’agir, si besoin en lien avec les autres institutions concernées, pour :

1) Assurer un nettoyage quotidien du boulevard de l’Esplanade ;

2) Résoudre de manière pérenne, si besoin en lien avec les services de la métropole, la gestion des poubelles de l’Intermarché (nuisances liées à l’odeur et présence de nuisibles) ;

3) Revoir l’aménagement futur du boulevard de l’Esplanade en déplaçant le mobilier urbain prévu (bancs, tables, guinguette etc.) loin des logements existants pour éviter les nuisances ;

4) Interdire la consommation d’alcool dans l’espace public du quartier de la même manière que dans les espaces verts du centre-ville, y compris à côté de la maison du projet ;

5) Effectuer des rondes quotidiennes le soir et la nuit par la police municipale afin de ramener le calme ;

6) Installer des ralentisseurs sur le boulevard de l’Esplanade au début du bd et au niveau d’Intermarché, si besoin en lien avec les services de la métropole ;

7) Faire respecter les règles de stationnement le long du boulevard de l’Esplanade autrement que par de la pédagogie (à hauteur du 16 BD de l’Esplanade, de part et d’autre du boulevard)

Informations

Dépositaire : Collectif Grande Petite Esplanade Boulodrome (petition.gpeb@gmail.com)

Co-initiateur : Collectif Grande Petite Esplanade Boulodrome (petition.gpeb@gmail.com)

Date de publication : 16/09/2022

Soutiens électroniques : 29

Soutiens papier : 66 au 16/11/2022

Soutenir l'interpellation "[EN COURS DE MOBILISATION] Résoudre les problèmes de propreté et des diverses nuisances et incivilités Grande Petite Esplanade Boulodrome"


Captcha anti-spam
(Regénérer)