Lutte contre le bruit / Droit au calme

Mobilités

2021

Description

Vivre au calme !... Faire de Grenoble une ville pilote pour la lutte contre le bruit déraisonné des véhicules

Grenoble Ville apaisée ? … certainement pas pour le bruit des véhicules !

Alors que sont faits d’ immenses efforts pour faciliter les mobilités « douces » , le ressenti est pourtant celui d’un environnement de plus en plus agressif , du fait d’un vacarme dû à une minorité mais qui impacte tous les lieux à toutes heures et chacun d’entre nous..

Le but de ce projet est de parvenir à éradiquer le "pollu-bruitage" généré volontairement et de façon exponentielle par les adeptes de "sport" mécanique. Sont concernés au premier chef les 2 roues , les quads , ainsi que tous les "mini" ... motos ou quads et depuis quelques mois , exponentiellement pire , des pseudo « voitures de luxe » au bruit totalement délirant ( Des garages ayant pignon sur rue se spécialisent dans ces modifications … incroyable !).

La liberté revendiquée par ces adeptes ( il faudrait dire délinquants plutot , ces modifications étant illégales ) passe par une absence totale de conscience d’ôter au passage celle des autres … le droit à vivre sans bruit anormal et violent ... et à ne pas en tomber malade parfois gravement.

Le droit de vivre fenêtres ouvertes ou de profiter du calme d'un Parc ou d'une terrasse... et de bien dormir !

C'est un problème majeur de santé publique, reconnu comme tel  ( la même problématique que la cigarette, avec tout autant de dégat...Une étude de l' IFEN montre qu'une seule moto au pot modifié est estimée pouvoir réveiller 300000 personnes en une nuit à Paris ! Une autre étude vient de montrer une nette diminution du sommeil chez les Français.Parmi les causes principales , le bruit, classé par l' OMS comme priorité absolue à combattre. 

Pourtant rien n' est fait , celà semble "normal" ... pire ..." On n'y peut rien .."

A Grenoble d' être pionnière sur ce volet qui est étrangement oublié bien que totalement écologique et cohérent avec une ville « apaisée ». Arriver à une ville au niveau sonore  compatible avec la santé aurait un véritable retentissement bien au-delà de l’ hexagone , ce serait une belle victoire pour l’ écologie de l’ humain et un espoir pour des millions de personnes.

Partant du principe qu'il faut éduquer avant tout, ce projet a plusieurs axes dont tous ne sont peut être pas finançables dans le cadre de ce budget :

-----------------------------------

- Acheter 2 sonométres pour permettre à une association ( en voie de constitution ) une étude précise de l' impact des véhicules sur le niveau de pollution sonore et de leur pourcentage. Par la suite ces objets pourraient être remis à la police municipale, permettant enfin de verbaliser cette délinquance ( et de stopper des véhicules nuisibles lorsqu'ils ne roulent pas, puisque les poursuivre semble difficile … cf les rodéos ) . Même si , par sa seule appréciation un policier a le droit de verbaliser un trouble sonore , ce serait une aide supplémentaire...

Amener les conducteurs à une prise de conscience par :

-Une signalétique claire à l' entrée de la ville rappelant que notre ville fait le choix de la qualité de vie … peut être un simple ajout aux panneaux actuels « Grenoble ville apaisée » comme une mention « zone émissions sonores régulées ».

-Et une dizaine de panneaux éducatifs , comme on l’a fait pour le tabagisme passif ,  expliquant pourquoi faire du bruit est nuisible à autrui, l’impact physique et psychologique, et … pourquoi la liberté ne se conçoit que dans la prise en compte de « l’ Autre » , un respect mutuel .

-L'installation de radars ( 1 ou plus selon le coût) capables d’ étudier et déceler les niveaux sonores importants et les signalant de façon éducative ( comme ceux indiquant la vitesse ) , en attendant dans un deuxième temps de pouvoir flasher les contrevenants. C’est le principe des radars « méduse » , déjà déployés en quelques endroits en France et notamment perfectionnés par BruitParif , sur Paris. Ces radars permettent en 3D de visualiser la source et l’ empreinte créée par un bruit quelqu’il soit . Un premier pourrait se situer à l’ entrée de ville coté Pont de Catane … la rue Ampére  qui lui succède par exemple doit faire face tous les jours, plusieurs dizaines de fois , à un déferlement de décibels ( et de vitesse ) , de la part des mêmes véhicules , et un réaménagement récent de voirie n’y a rien changé , d’où l’ intérêt de cibler les sources sonores.

-  La création d'une "zone calme"  : déplacements "doux" uniquement serait mise sur pied , suffisamment grande pour y être à l’ abri des bruits de véhicules, de façon à faire goûter à chacun le plus d'une ville libérée des bruits agressifs (importance d’une zone ininterrompue, le bruit d'une Harley par ex portant à 2 rues plus loin minimum), basée sur le centre ville piéton.

Si vous avez du temps , si vous êtes touché par le sujet , rejoignez moi , j'ai besoin d’ aide pour porter le projet...

Informations

Par Alain

Projet Retenu au forum des idées

Toute la ville