Ville Amie Des Aînés

Ville Amie Des Aînés

La démarche "Ville Amie Des Aînés" (VADA) a été créée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2005 pour promouvoir un "mieux vivre ensemble" au sein des territoires. Grenoble s’est officiellement engagée dans cette démarche le 29 février 2016. C’est une démarche participative qui repose sur l'implication des personnes âgées de 55 ans et plus.

La démarche à Grenoble

Les 55 ans et plus représentent 30 % des Grenoblois. Les aînés sont sollicités pour être force de proposition et de réflexion pour penser la place des citadins qui avancent en âge et construire la ville de demain. Un partenariat a été instauré avec une équipe de sociologues de l’Université Grenoble Alpes afin d’accompagner la démarche et de proposer une méthode adaptée aux besoins et à la réalité des Grenoblois âgés.

VADA Grenoble, c’est :

  • Un travail sur données statistiques
  • Plusieurs dizaines de lieux observés : parcs, jardins, stations de bus/tram, marchés, rues commerçantes…
  • Des entretiens menés auprès de professionnels, d’élus et de responsables associatifs
  • Des focus-groups qui ont permis de recueillir la parole de près de 400 Grenoblois sur les 6 secteurs de la ville

Grenoble Ville Amie des Aînés - Rapport de synthèse n°1

Habitat et environnement

Le concept d'habitat ne se limite pas seulement au lieu de vie, mais tient compte en plus de l'environnement à proximité immédiate (parcs et jardins, transports en commun, commerces de proximité...). C'est cette interaction entre l'espace privé et l'espace public qui est ici questionnée.

Lien social et solidarité

Objectifs :

  • lutter contre le risque d’isolement (à Grenoble, 1 ménage sur 2 est composé d’une seule personne)
  • tisser des liens avec des membres de sa famille, des voisins, des amis voire des institutions afin de valider et/ou de restaurer le sentiment d’utilité des aînés

Participation sociale, engagements et citoyenneté

Les aînés jouent un rôle essentiel dans l’animation de la vie sociale locale, et notamment en faisant vivre le tissu associatif. La démarche VADA valorise toutes les formes de participation sociale informelle comme par exemple : le rôle de grands-parents, l’accompagnement scolaire... 

Santé et autonomie

La démarche VADA se propose d’approfondir certaines problématiques moins connues : 

  • l’accompagnement des personnes malades à domicile
  • la permanence de la citoyenneté malgré la maladie
  • l’âge ou la perte de capacités
  • les instances de représentation, d’aide et de soutien des personnes malades
  • l’insertion dans la vie de la cité

L’un des objectifs consiste à travailler autour de l’identification des obstacles au parcours de soins des personnes âgées. Le rôle joué par les aidants occupe une place centrale au sein de cette thématique. C’est pour cela que les groupes de parole sont ouverts à tous les Grenoblois dès 55 ans afin de mettre l’accent sur des enjeux de prévention, d’anticipation et d’accompagnement du vieillissement.

Transport et mobilité

Si la marche à pied est le mode de déplacement plébiscité par les aînés, ils utilisent volontiers les autres solutions  : transports en commun (bus/tram), vélo, voiture, covoiturage ou encore véhicule électrique en location. Pour se déplacer, les Grenoblois âgés doivent pouvoir évoluer dans un environnement accessible. Quels sont les espaces fréquentés par les aînés grenoblois ? Comment s'y rendent-ils ? S'agit-il de lieux éloignés de leur domicile ? Sortent-ils facilement de chez eux ? Autant de problématiques discutées avec les habitants, associations et professionnels volontaires.

Culture, sports et loisirs

Les retraités grenoblois sont acteurs de la vie associative et font vivre bon nombre de clubs et associations. Ils ont des pratiques culturelles, sportives et de loisirs diversifiées. Cette nouvelle tranche de vie leur permet de se consacrer davantage à ces loisirs, voire d'en découvrir de nouveaux.  

Les priorités de la démarche VADA

  • Accessibilité : l'accessibilité ne se limite pas à la dimension physique, mais englobe un ensemble beaucoup plus large allant de l'accès aux droits et à l'information, en passant par l'accès aux différents lieux de participation et à l'espace public.
  • Intergénérationnel : l’idée de passerelle entre les générations est au coeur de la démarche VADA. Pour les aînés, la question de la transmission et de la mémoire est essentielle. L’objectif est donc de multiplier les occasions de rencontre entre plusieurs générations afin de leur permettre d’être en lien pour lutter contre les représentations sociales générationnelles erronées.
  • Populations vulnérables et invisibles : ce sont bien souvent des personnes fragilisées par la vie et/ou par le vieillissement. Des individus qui ne fréquentent pas ou peu les équipements publics, méconnus des professionnels et des associations. Plusieurs focus-groups ont permis de rencontrer d’autres populations moins visibles sur l’espace public.

Contact

Carlyne Berthot Tél. 06 49 52 89 68