Du solarium au jardin d’hiver

Nature en ville

2016

Description

Manquerait-il un jardin sous serres à la Villeneuve ?

Les massifs montagneux en toile de fond, le Lac artificiel, les buttes et les bâtiments d’enceintes à l’architecture audacieuse font du parc Jean  Verlhac un site tout à fait remarquable, un véritable « paysage urbain »  comme aimait à le nommer son paysagiste Michel Corajoud.

Des initiatives récentes portées par les habitants et de nombreuses associations du quartier visent une réappropriation de la terre afin que les espaces verts ne soient pas exclusivement des espaces de promenade ou de détente. Ces terres fertiles exploitables et exploitées (culture de blé, ruches d’apiculteurs, jardins partagés, etc.) attestent d’une réelle volonté de la part des citoyens de donner des airs de campagne à la ville. La Villeneuve, forte de son caractère innovant depuis sa création, se prête particulièrement bien à ce type d’expérimentations.

Dans le prolongement de ces initiatives, un espace de cultures sous serres serait le bienvenu pour le quartier. Propice aux rencontres entre jardiniers, il pourrait également receler des vertus pédagogiques en lien avec les écoles voisines.

En outre, il permettrait : 

- de forcer le démarrage des semis pour les jardins alentour.

- de cultiver des variétés exotiques à l’image des serres du Jardin de plantes dans le centre de Grenoble

- de maintenir un lien entre les jardiniers du quartier en hivers

- de développer des modes de culture innovants (permaculture, aquaponie, etc.)

Le solarium de l’ancienne piscine Iris ferait un parfait emplacement : entre l’Arlequin et les Géants, bénéficiant d’une exposition idéale et d’un raccordement en eau. Il pourrait entrer en résonnance avec les attentes des habitants qui souhaitent que cet équipement, en dépit de sa reconversion, demeure ouvert et accessible au public. 

Informations

Par Thomas

Projet Non soumis au vote

Piscine Iris