La Biennale - Le temps de l'essentiel

Du 1er au 4 avril, la troisième édition de la Biennale des Villes en transition nous donne l’occasion d’échanger et de réfléchir ensemble, autour du fil rouge thématique de l’essentiel, celui qui donne du sens à nos vies…

Le temps de l'essentiel

De nouveaux mots sont entrés dans notre vocabulaire de citoyen-nes empêché-es par la pandémie qui frappe tous les pays du monde, mais d’autres se mettent aussi à résonner plus fort : adaptation, action, résilience, changement…

Les rapports scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) se succèdent, tout comme les conférences des parties (COP), nous alertant à la fois sur l’aggravation du réchauffement climatique et sur une trajectoire incontestable : notre modèle de société n’est pas compatible avec les limites de notre planète. Comment repenser les bases d’une société équilibrée, robuste, épanouissante et respectueuse de notre environnement, mais aussi plus sociale et plus démocratique ?

Proposée par des habitant-es, des associations, des entreprises, des universitaires et des collectivités locales du monde entier qui agissent au jour le jour, cette édition introduit également le temps fort à venir : l’année 2022, qui consacrera officiellement Grenoble Capitale verte européenne !

Bien sûr, l’édition 2021 se déroulera dans des conditions très spéciales : beaucoup de débats, d’échanges, d’ateliers participatifs, d’approches en distanciel, situation sanitaire oblige… L’implication des habitant-es, des collectifs, des associations, des partenaires, des invité-es d’ici et d’ailleurs rend cependant l’exercice riche et passionnant.

Maude Wadelec, Conseillère municipale déléguée Réseaux des villes en transition : «Réfléchir à ce qui est essentiel pour faire société»

©Alain Fischer

Pourquoi la thématique du Temps de l'essentiel ?

Le contexte sanitaire permet de nous questionner sur ce qui est essentiel et sur ce qui l'est moins. Notre modèle de société va-t-il dans la bonne direction ou y a-t-il des modifications à effectuer dans la trajectoire ? Différents indicateurs montrent que le réchauffement climatique s'emballe, que nous sommes dans une fuite en avant. Notre parti pris : se poser et réfléchir ensemble à ce qui est important, essentiel pour nous, pour faire société, à partir des trois piliers que nous avons posés : la transition environnementale, démocratique et sociale.

Découvrir la suite de l'entretien