Le projet Capitale Verte de l'Europe

Du titre d’une ville à un projet de territoire.
Cela a été une originalité forte de l’année Capitale Verte de l’Europe 2022 : l’élargissement du titre gagné par la Ville de Grenoble à un territoire plus vaste, associant Grenoble-Alpes Métropole et le Département de l’Isère.

Accélérer les transitions avec Green Grenoble

La crise climatique n'admet aucune frontière : ni géographique, ni politique, ni administrative. Pour y faire face efficacement, et sécuriser dans le temps une stratégie de lutte contre ses causes et ses effets, il est impératif d'additionner les moyens et les compétences de chaque acteur, à commencer par les collectivités publiques. De fait, une importante part des compétences en matière de transition écologique est gérée à l'échelle intercommunale et demande une coordination aux divers niveaux territoriaux. Ainsi, mieux qu'une mise en commun de financements, ces trois collectivités ont porté ensemble cette année CVE en ouvrant, en élargissant leurs frontières respectives. Ce faisant, elles ont manifesté leur volonté commune de faire de cette année exceptionnelle, non seulement un aboutissement du travail passé, mais avant tout un point de départ pour se projeter sur les années futures, et se donner des perspectives ambitieuses en matière de transition écologique

L'opérateur commun : L'agence Grenoble Capitale Verte de l'Europe

Dans cet esprit de coordination, Ville, Métropole et Département ont fait le choix de se doter d'un opérateur commun, sous la forme juridique d'un Groupement d'Intérêt Public : le GIP « Agence Grenoble Capitale Verte Européenne 2022 ».
Cet acteur nouveau et éphémère a ainsi incarné et fait vivre cette gouvernance partagée au service de l'ensemble du territoire concerné et de tous ses acteurs.

S'engager ensemble pour un projet de territoire

Le Comité des Partenaires (CoP)

La capacité des collectivités à dépasser les clivages politiques pour cet enjeu majeur qu'est la transition du territoire a aussi montré la voie à tous les autres acteurs du territoire.

Ainsi est né le Comité des partenaires, dès le début de l'année 2021, avec cette volonté de créer un espace commun, un forum, un lieu d'échanges pour tous les acteurs du territoire, qu'ils soient déjà engagés pour la transition du territoire, ou qu'ils souhaitent s'inscrire dans cette dynamique. Baptisées « COP » en référence aux réunions internationales éponymes, ces rencontres ont toujours été des moments forts. Dans le respect de leur diversité, les partenaires de l'année Capitale verte ont appris à se connaître, à nouer des contacts utiles, à développer des synergies, et ainsi prendre toute leur part dans ce chantier collectif de la transition écologique.

De quelques dizaines de partenaires impliqués au tout début de l'aventure, près de 600 acteurs ont été recensés à la fin de l'année Capitale verte européenne 2022, signe d'une mobilisation du territoire qui est allée crescendo au fil des mois, avec une vraie diversité d'acteurs : institutions, grandes et petites entreprises, établissements d'enseignement supérieur, associations d'insertion et d'économie circulaire, de pédagogie et de plaidoyer sur le climat, de défense de la biodiversité...