Un territoire à embarquer

S’adresser à des acteurs plutôt qu’à des spectateurs

La communication est un aspect important lors d'une année Capitale verte européenne, a fortiori lorsque l'enjeu vise avant tout à convaincre d'agir.
Dans cette optique, la communication de cette année grenobloise a été réfléchie pour pouvoir s'adresser, non à des spectateurs d'une programmation descendante, mais bien à des acteurs potentiels du changement.
Durant l'année Capitale verte européenne 2022, des dizaines d'histoires de passages à l'action ont été collectées pour devenir la source d'une communication par le récit.

Un double slogan

En s'appuyant sur le triptyque « science, culture, participation citoyenne », elle s'est articulée autour d'un double slogan : « Je pense, donc j'agis » « Je rêve, donc j'agis »
Le premier fait référence à la science. Le second ouvre sur le rêve, sur la nécessité d'inventer un monde nouveau, en faisant appel à notre imaginaire. Et les deux se concluent avec la même conséquence logique : ce « donc j'agis » devenu le hashtag de Grenoble CVE 2022. #doncjagis

Les outils numériques

Le site internet greengrenoble2022.eu regroupait toutes les informations sur la programmation, les défis, le comité des partenaires, les réunions thématiques... C'est sur ce site aussi que les acteurs et citoyens du territoire devaient s'inscrire pour pouvoir être labellisés. C'était aussi un outil destiné au public et partenaires étrangers, dont l'accès à un formulaire pour proposer la venue d'une délégation à Grenoble. Le site internet a totalisé près de 90 000 visites en 2022, ce qui représente environ 164 000 pages vues. En complément du site, l'Agence Capitale Verte a aussi été présente sur les réseaux sociaux : ils ont ainsi permis de toucher une diversité de publics.

Les défis de territoire

Les Défis de territoire ont été une invitation adressée à tous les citoyens et acteurs du territoire, pour qu'ils s'engagent par des actions concrètes sur un ou plusieurs des 12 thèmes proposés pendant l'année Grenoble Capitale Verte de l'Europe 2022.
Très concrets, ces défis s'adressaient à tout le monde : collectivités, entreprises, associations et citoyens. Ils étaient reliés aux ressources qu'offre le territoire, ressources souvent méconnues par les porteurs de projets.
Comme pour la programmation, les défis relevés pouvaient être labellisés par l'Agence Grenoble Capitale Verte Européenne 2022.
La dynamique des défis a dans ce but été soutenue par la mise en ligne d'un « catalogue de ressources », autrement dit une somme d'informations utiles pour toute personne ou tout acteur en quête de moyens pour faciliter son passage à l'acte.

Ces ressources pouvaient émaner des collectivités publiques comme d'entreprises ou d'associations. Elles comprennent tout autant des aides financières que des guides méthodologiques, des services novateurs comme des sources d'informations. Pendant cette année 2022, plus de 200 ressources ont été identifiées et mises en ligne, en étant corrélées aux défis qu'elles pouvaient contribuer à relever, en vue d'une labellisation éventuelle. Ces ressources ont rencontré un fort succès.

Les défis de territoire

Guide des actions pour la planète

Ils se sont engagés en 2022

354 défis ont été recensés par l'agence Capitale Verte au cours de l'année 2022 (en incluant les 67 défis relevés par les écoles et collèges, stimulés par les coups de pouce verts éducatifs).
Avec 125 défis, les trois collectivités porteuses se sont fortement impliquées et prêtées au jeu des « défis » de façon plutôt équilibrée dans les différentes thématiques. Ce sont également 99 défis relevés par 40 entreprises ainsi que 33 actions réalisées par des associations.

Coupe de pouce vert éducation

Lancé à la rentrée scolaire de septembre 2022, le coup de pouce vert éducatif a été un appel à projets destiné aux écoles maternelles et élémentaires, ainsi qu'aux collèges de tout le département isérois. Il visait à financer des projets d'éducation à l'environnement et à la transition écologique s'inscrivant dans un ou plusieurs des défis de l'année scolaire 2022-2023.
Avec un fonds de 32000 euros abondé par l'État (17 000 €), le Groupe La Poste (10 000 €) et Bouygues Énergies et Services (5 000 €), ce coup de pouce vert éducatif a permis de financer 67 projets portés par les enseignants et leurs élèves, touchant 353 classes (plus de 8 800 élèves).
Ces subventions, d'un petit montant (entre 120 et 500 € par projet), ont de forts effets et constituent une aide primordiale à la mise en place de ces projets.
Salué par l'ensemble des partenaires, le dispositif a été doté d'un nouveau fonds et un appel a été lancé pour des projets 2023-2024.