Une année événementielle

Les cérémonies officielles

Les temps forts ont donc été les 5 cérémonies ou événements officiels : la Cérémonie d'ouverture, la Green Week, la Cérémonie de désignation, la Cérémonie de clôture, complétés par la création des deux planches pour le Greenbook, livre d'or des Capitales Vertes Européennes. Ces cérémonies ont rassemblé près de 3 700 participants. La Cérémonie d'ouverture n'a pu rassembler qu'un faible nombre de participants physiques du fait du COVID. Elle avait pourtant été préfigurée pour accueillir le Président de la République française et un événement artistique sur le lieu Totem de la Bastille, visible depuis la Ville de Grenoble, pour plusieurs milliers de personnes et près de 1 500 invités de toute l'Europe. Elle a néanmoins compté sur la participation de M. Virginijus Sinkevicius, Commissaire à l'Environnement de l'Europe, des Maires de Essen et Lahti, et a été largement retransmise sur les réseaux sociaux. Le Commissaire a visité deux lieux emblématiques du territoire : le Pôle'R et la ZAC Flaubert. Un autre temps particulièrement fort de l'année a été la Cérémonie de Désignation des Capitale et Feuille Vertes Européennes 2024, en octobre, en présence de M. Patrick Child, Directeur général adjoint Recherche et Innovation pour l'environnement et la communication à la Commission Européenne et d'un public de plus de 1 000 personnes.

La programmation participative

Afin d'être cohérents avec l'objectif d'embarquer le plus grand nombre, la programmation de l'année Grenoble CVE a été imaginée comme un objet vivant, évolutif, en se construisant au fil de l'année à partir des propositions des acteurs du territoire. Autrement dit, la programmation CVE a été le résultat d'un processus participatif, avec un appel à projets permanent, ouvert pendant toute l'année 2022. Conférences, expositions, spectacles, manifestations sportives, ateliers pratiques, visites patrimoniales, actions de sensibilisation... Tout événement était accueilli à condition de se rapporter à l'un ou plusieurs des thèmes de l'année, tout en se conformant à des critères d'éco-responsabilité.
Les propositions étaient examinées par l'équipe de l'Agence GCVE 2022 selon les critères établis avec ses collectivités partenaires. Les actions ou événements en phase avec les thèmes et enjeux de l'année étaient « labellisés » et intégrés à la programmation trimestrielle CVE.
Ce dévoilement au fil des saisons, a permis à la fois de rendre visibles ces propositions sur un support commun, tout en conservant à cette programmation sa logique participative, et donc évolutive.
Là encore, les acteurs du territoire ont répondu présent, avec un nombre d'événements proposés bien au-delà des projections faites en début d'année. Pour 200 ou 300 propositions attendues, l'année s'est terminée avec près de 650 événements locaux labellisés Grenoble Capitale Verte Européenne 2022.

Le Conseil scientifique

Parmi les partenaires de cette année, le Conseil scientifique a joué un rôle singulier, en tant que « vigie » du changement climatique, dont les effets sont particulièrement frappants en montagne, et témoin ou lanceur d'alerte sur toutes les autres transformations sociales et environnementales en cours.
Lancé en septembre 2019, à l'initiative de la Ville de Grenoble, de Grenoble-Alpes Métropole et de l'Université Grenoble Alpes, le Conseil scientifique a fortement contribué à la conception puis à l'animation de l'année CVE, par la diffusion de connaissances et l'animation d'événements publics. Ce collectif d'une quarantaine de chercheurs de toutes disciplines (sciences de la nature, de l'ingénieur et sciences humaines et sociales) s'est d'emblée inscrit dans la durée, pour accompagner le Plan Climat Air Énergie Métropolitain.
Au-delà des 39 événements organisés par le Conseil scientifique (conférences, ateliers, pièces de théâtre, déambulations urbaines, expositions organisées chaque mois sur chaque thématique), celui-ci a publié aux Presses Universitaires de Grenoble 29 e-books (Série « Transition environnementale » dans la collection « le Virus de la recherche »), dont l'objectif était de vulgariser l'état de la science sur les principales questions en lien avec la crise climatique et la transition écologique. Cette série de publications a été soutenue par la Banque des Territoires et se poursuit en 2023 avec 20 nouveaux ebooks.

Coupe de pouce vert

Afin d'inciter les porteurs de projets à impulser des actions nouvelles, en particulier les acteurs associatifs, un fonds leur a été dédié : le « Coup de pouce vert ». Doté d'une enveloppe de 590 000 euros, il a été attribué en deux phases, après deux appels à projets successifs (automne 2021, printemps 2022), et a permis de financer 114 événements (émanant de 100 associations différentes). Les différentes associations ont reçu entre 300 et 25 000 €, pour un montant moyen de 5 260 €.
Des associations très diverses ont bénéficié du Coup de Pouce Vert. On remarque une très forte mobilisation du secteur de la culture, avec 38 compagnies théâtrales, associations artistiques ou culturelles aidées par le Coup de Pouce Vert. 43 % des associations bénéficiaires répondantes estiment que le projet n'aurait pas pu voir le jour sans le financement, et 45 % que le financement a permis d'approfondir et/ou d'élargir le projet.
Par ailleurs, 88 % des répondants aux questionnaires aimeraient que le dispositif des Coups de Pouce Verts se poursuive.