menu contenu rechercher
mer. 7 déc. 2016 | | Voilé 0.7° / 12.6° | air Indice de pollution : 8/10 | accès MonGrenoble S'identifier Créer un compte

Qualité de l'air

L'indice du jour

8



La situation anticyclonique stable qui persiste sur la région depuis plusieurs jours reste favorable à l'accumulation des particules émises par l’ensemble des activités humaines. Ces conditions sont à l’origine d’un épisode de pollution aux particules fines qui couvre une large partie du territoire.
Mardi 6 décembre, la situation dégradée qui couvre une large partie du territoire gagne le bassin Grenoblois.
Mercredi 7, pas d’amélioration attendue pour aujourd’hui, la qualité de l'air devrait rester médiocre, voire mauvaise sur une large partie de la région.
Jeudi 8, en raison de la stabilité atmosphérique, peu d’évolution ce jour.

Données fournies par Air Rhône-Alpes

Quelques recommandations en cas d'épisodes de pollution

Pour le niveau information :

  • Populations vulnérables ou sensibles* :

Limitez les sorties durant l'après-midi (13h-20h) ;
Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l'intérieur peuvent être maintenues ;
En cas de symptômes ou d'inquiétudes, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

  • Population générale : il n'est pas nécessaire de modifier les activités habituelles.

Pour le niveau d'alerte :

  • Populations vulnérables ou sensibles* :

Evitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 17h-20h) ;
Evitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu'à l'intérieur ;
Reportez les activités qui demandent le plus d'effort ;

  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :

Prenez conseil auprès de de votre pharmacien ou de votre médecin ;
Prenez conseil auprès de de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant ;
Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort.

  • Population générale :

Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) ;
En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de de votre pharmacien ou de votre médecin.

*Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.
*Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d'affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Qu'est ce que l'indice Atmo ?

L'indice Atmo permet d'évaluer quotidiennement la qualité de l'air dans les zones habitées. Il est un indicateur obligatoire pour les agglomérations de plus de 100.000 personnes. Son échelle varie de 1 (air très sain) à 10 (très forte pollution atmosphérique). A Grenoble, l'indice Atmo est calculé par l'association Air Rhône-Alpes.

Les polluants atmosphériques de l'indice Atmo

L'indice Atmo est calculé par rapport aux concentrations de quatre polluants atmosphériques. Sont ainsi pris en compte les concentrations d'ozone (O3), de dioxyde de soufre (SO2), de dioxyde d'azote (NO2) et de particules fines (PM10). Leur valeur est exprimée en µg/m3.

En cas de dépassement des seuils réglementaires par certains polluants, Air Rhône-Alpes doit informer ou alerter la population.

Il y a deux niveaux :

  • le niveau d'information et de recommandations (conseils sur ses activités et déplacements)
  • le niveau d'alerte, qui entraîne d'autres recommandations et des restrictions, telle l'obligation de réduire sa vitesse sur certains axes, et pour le niveau d'alerte maximal de circuler un jour sur deux.

Ces seuils Information/Alerte dépendent du polluant et de la durée d'exposition.

Comment l'indice Atmo est-il calculé ?

Les concentrations maximales horaires d'ozone, de dioxyde de soufre et de dioxyde d'azote, ainsi que les concentrations maximales journalières de particules fines, sont mesurées durant 24 heures. La moyenne de ces concentrations permet ensuite de déterminer les sous-indices des quatre polluants. À chaque sous-indice de polluant correspond une valeur d'indice Atmo. L'indice Atmo retenu est celui correspondant au plus élevé des quatre sous-indices de polluant atmosphérique. Il est possible de faire des prévisions concernant la qualité de l'air du lendemain.

Les stations de mesure de la qualité de l'air

L'indice Atmo est mesuré grâce aux données récoltées par des stations de mesure situées en ville ou en bordure de ville. A Grenoble, la station de mesure est située dans le quartier de la Villeneuve, à proximité du parc Jean Verlhac.

Tout le monde peut agir !

Chacun peut contribuer à réduire la pollution au quotidien par quelques gestes simples :

• réfléchir avant tout déplacement au moyen d'éviter de prendre sa voiture : penser, lorsque c'est possible, aux transports en commun, au vélo, à la marche à pied ou au co-voiturage
• penser à son entourage, en particulier aux enfants, en évitant de fumer
• utiliser avec parcimonie les produits de bricolage et d'entretien (vernis, colle, solvants...)
• RAPPEL : il est interdit de brûler des déchets verts.

Recommandations à l'ensemble de la population pour limiter les émissions de polluants lors des pics de pollution :

• S'abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 (date d'immatriculation antérieure au 1er janvier 2006 pour les diesels)
• Eviter la conduite agressive, l'usage de la climatisation ; entretenir régulièrement son véhicule
• Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90km/h
• En hiver, arrêter d'utiliser les cheminées à foyers ouverts d'appoint, les appareils de chauffage au bois d'appoint de type inserts, poêles et chaudières installés avant 2000, ainsi que les groupes électrogènes,
• En été, reporter l'utilisation de barbecue à bois ou charbon et des outils non électriques (tondeuses, taille, haie,...)

Des vidéos d'Air Rhône Alpes pour s'informer