Qualité de l'air

Quelques recommandations en cas d'épisodes de pollution

Qu'est ce que l'indice Atmo ?

L'indice Atmo permet d'évaluer quotidiennement la qualité de l'air dans les zones habitées. Il est un indicateur obligatoire pour les agglomérations de plus de 100.000 personnes. Son échelle varie de 1 (air très sain) à 10 (très forte pollution atmosphérique). A Grenoble, l'indice Atmo est calculé par l'association Air Rhône-Alpes.

Les polluants atmosphériques de l'indice Atmo

L'indice Atmo est calculé par rapport aux concentrations de quatre polluants atmosphériques. Sont ainsi pris en compte les concentrations d'ozone (O3), de dioxyde de soufre (SO2), de dioxyde d'azote (NO2) et de particules fines (PM10). Leur valeur est exprimée en µg/m3.

En cas de dépassement des seuils réglementaires par certains polluants, Air Rhône-Alpes doit informer ou alerter la population.

Il y a deux niveaux :

  • le niveau d'information et de recommandations (conseils sur ses activités et déplacements)
  • le niveau d'alerte, qui entraîne d'autres recommandations et des restrictions, telle l'obligation de réduire sa vitesse sur certains axes, et pour le niveau d'alerte maximal de circuler un jour sur deux.

Ces seuils Information/Alerte dépendent du polluant et de la durée d'exposition.

Comment l'indice Atmo est-il calculé ?

Les concentrations maximales horaires d'ozone, de dioxyde de soufre et de dioxyde d'azote, ainsi que les concentrations maximales journalières de particules fines, sont mesurées durant 24 heures. La moyenne de ces concentrations permet ensuite de déterminer les sous-indices des quatre polluants. À chaque sous-indice de polluant correspond une valeur d'indice Atmo. L'indice Atmo retenu est celui correspondant au plus élevé des quatre sous-indices de polluant atmosphérique. Il est possible de faire des prévisions concernant la qualité de l'air du lendemain.

Les stations de mesure de la qualité de l'air

L'indice Atmo est mesuré grâce aux données récoltées par des stations de mesure situées en ville ou en bordure de ville. A Grenoble, la station de mesure est située dans le quartier de la Villeneuve, à proximité du parc Jean Verlhac.

Dispositif sur la circulation en cas de pic de pollution

  • Une vitesse réduite dès le 2ème jour du pic de pollution sur tout le bassin grenoblois conformément à l'arrêté inter préfectoral du 1er décembre 2014 concernant la gestion des épisodes de pollution atmosphérique en Rhône-Alpes.
  • A partir du 5ème jour de persistance d'un pic de pollution de l'air, ou de dépassement d'un certain seuil, seuls les véhicules classés au titre des Certificats Qualité de l'Air ont le droit de circuler sur les 49 communes du territoire métropolitain et leur zone périurbaine (autoroute A41 jusqu'au péage de Crolles et A48 jusqu'à Voreppe). Les véhicules catégorisés "sans certificat" (cf tableau ci-dessus) ne peuvent pas circuler.
  • A partir du 7ème jour les véhicules classés Crit'Air 4 et 5 ne peuvent plus circuler également.
    En accompagnement, les transports en commun (Transisère, TAG, Grésivaudan et Voironnais) et les Métrovélos sont alors gratuits pour tout le monde.

Attention : Conformément à l'article R 411-19 du Code de la route, les véhicules qui circulent sans autorisation lors des pics de pollution s'exposent à une amende de classe 2 (22 € si payée dans les 3 jours, 35 € si payée dans les 45 jours, 75 euros pour paiement après 45 jours).

En savoir plus sur le certificat de qualité de l'air

Tout le monde peut agir !

Chacun peut contribuer à réduire la pollution au quotidien par quelques gestes simples :

• réfléchir avant tout déplacement au moyen d'éviter de prendre sa voiture : penser, lorsque c'est possible, aux transports en commun, au vélo, à la marche à pied ou au co-voiturage
• penser à son entourage, en particulier aux enfants, en évitant de fumer
• utiliser avec parcimonie les produits de bricolage et d'entretien (vernis, colle, solvants...)
• RAPPEL : il est interdit de brûler des déchets verts.

Recommandations à l'ensemble de la population pour limiter les émissions de polluants lors des pics de pollution :

• S'abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 (date d'immatriculation antérieure au 1er janvier 2006 pour les diesels)
• Eviter la conduite agressive, l'usage de la climatisation ; entretenir régulièrement son véhicule
• Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90km/h
• En hiver, arrêter d'utiliser les cheminées à foyers ouverts d'appoint, les appareils de chauffage au bois d'appoint de type inserts, poêles et chaudières installés avant 2000, ainsi que les groupes électrogènes,
• En été, reporter l'utilisation de barbecue à bois ou charbon et des outils non électriques (tondeuses, taille, haie,...)

Des vidéos d'Air Rhône Alpes pour s'informer