/ / / Les politiques d'action sociale

Les politiques d'action sociale

Le CCAS de la Ville de Grenoble met en œuvre des missions obligatoires d'aide sociale mais surtout des missions facultatives de développement social et de lutte contre les inégalités.

Le CCAS n'a eu de cesse de développer ces missions facultatives, en créant des services et établissements souvent gérés en régie directe, en expérimentant de nouveaux dispositifs, et en adaptant les uns et les autres aux besoins émergents. L'observation sociale partagée et l'Analyse des Besoins Sociaux (rapport annuel obligatoire) jouent de ce point de vue un rôle essentiel dans la dynamique institutionnelle.

Politique redistributive et de lutte contre la précarité

Au-delà du maintien d'une action renforcée auprès des ménages en difficulté, personnes isolées et ménages sans enfant, le CCAS promeut le principe d'une action sociale pour tous au travers des plateformes de conseil budgétaire, de lutte contre la précarité énergétique ou encore de "mobilité-emploi".

Politique d'insertion sociale et de lutte contre l'exclusion sociale

La politique d'insertion sociale et de lutte contre l'exclusion sociale mobilise, d'une, part les compétences partenariales du Pôle Orientation Hébergement Insertion (POHI) pour permettre un meilleur accès à l'offre disponible d'hébergement, et celles du Service d'Accompagnement Temporaire vers l'Insertion (SATIS), dédié aux ménages sans autre référent social en l'absence de domicile fixe. Elle valorise, d'autre part, les compétences de Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) gérés par le CCAS : le Centre d'Accueil Intercommunal, le CHRS d'insertion Henri Tarze et les Lits Halte Soins Santé.

Politique d'action sociale Petite Enfance

Le CCAS souhaite faire de la Petite Enfance le premier levier de la lutte contre les inégalités, bien au-delà de la création d'équipements. L'accueil dans les Établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) du CCAS d'une proportion d'enfants issus de familles vivant sous le seuil de pauvreté, bien supérieure à ce qu'elle représente dans la commune de Grenoble, est une illustration du sens de l'action du CCAS.

Il s'agit de concilier les objectifs d'une politique familiale, centrée sur l'intérêt des parents et le travail féminin, avec ceux d'une politique sociale centrée sur l'enfant et son développement.

Politique d'accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie

La politique d'accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie a pour priorité le maintien à domicile. Plusieurs axes structurent l'action du CCAS dans le cadre d'un partenariat toujours fécond avec ses partenaires :

  • La mise en œuvre des compétences déléguées par le Conseil Départemental à un important Service Social polyvalent de catégorie.
  • La poursuite d'une coordination conventionnelle avec les prestataires tarifés de l'aide à domicile.
  • La promotion d'une démarche-qualité au sein de son Service de Soins Infirmiers à Domicile, aujourd'hui complété d'une Équipe mobile et spécialisée en faveur des personnes âgées souffrant de la maladie d'Alzheimer.
  • La mise en œuvre d'une plateforme de répit et d'aide aux aidants, adossée au Centre d'Accueil de Jour du CCAS pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés.
  • Une gestion optimisée d'Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) dans le cadre d'un dialogue de gestion rénové avec les autorités de tarification.