Berges de l'Isère

La reconquête des berges de l'Isère consiste à trouver un nouveau rapport avec la rivière, et plus largement avec l’eau dans un contexte de réchauffement climatique. Aujourd’hui, plusieurs énergies convergent pour que l’Isère occupe une place plus importante dans le paysage des Grenoblois.es, et dans leurs activités.

Le budget participatif remodèle les bords de l'Isère

Depuis la création du budget participatif, plusieurs projets ont été proposés sur les berges de l'Isère.

En 2015, un habitant de Grenoble, amateur de grimpe, imagine un projet permettant de découvrir l'escalade en côtoyant l'Isère. A l'automne 2016, ce projet voit le jour à travers un site d'escalade à faible hauteur, accessible à toutes et à tous, en contrebas du quai de France. 

La même année, un autre habitant, souhaitait offrir plus de confort aux joggeurs et promeneurs sur les berges. Ainsi, une passerelle a été créée à la limite de Saint-Martin-d'Hères, sur le chemin de halage qu'empruntent les coureurs, pour améliorer la continuité de leur itinéraire.

En 2017, deux nouveaux projets autour de l'aménagement des berges sont lauréats : 

  • "Une promenade pour les Grenoblois" qui consiste en un réaménagement du quai Paul-Merlin, au pied du quartier Jean Macé - Durand Savoyat. Cet espace, qui appelle à la promenade et à la détente au bord de l'eau, sera embelli notamment par l'installation d'un parcours de santé, d'assises et d'un nouvel éclairage. Les Grenoblois ont aussi été invités à venir participer à la réalisation d'une fresque décorative.
  • "Un pas vers l'eau" , sur le quai Perrière, rapproche la ville de l'Isère : du mobilier en bois destiné à la détente et à la convivialité permet de passer un moment au bord de l'eau et de découvrir autrement les quais de l'Isère.

Parc Mikado : un nouveau parc naturel

À la confluence de l’Isère et du Drac, un projet d’aménagement et de revalorisation paysagère, le parc Mikado, est porté par Grenoble-Alpes Métropole. Il s’étire sur les communes de Fontaine, Sassenage, Saint-Martin-le-Vinoux et Grenoble. Sa vocation : requalifier les composantes naturelles du lieu, à savoir les espaces verts et les cours d’eau : le Drac et l’Isère, ainsi que la Petite Saône.

L’une des cinq pièces qui composeront ce parc consiste en l’aménagement de la pointe de la Presqu’île. Ici, dans cet espace de 3,5 hectares, un travail sera réalisé pour réintroduire un chemin pour les piétons le long des berges, au nord et au sud. La création d’un ponton offrira aussi un belvédère sur cet écrin naturel et les eaux.

Le parc des Berges de l'Esplanade, un projet à double facette

L’une des pièces majeures du projet d’aménagement de l’Esplanade est la création du parc des Berges, un espace naturel qui longera l’Isère sur un bon kilomètre, en pente douce, à l’horizon 2025. Cet espace de respiration à l'échelle du centre-ville et de la métropole bénéficiera d'une desserte en transports en commun appropriée, des accès piétons multiples et des pistes cyclables reliant les quartiers alentour, avec notamment une passerelle vers le quartier Jean Macé.

Au-delà de sa qualité récréative et de repos, le parc des berges sera un outil de gestion des risques d'inondation : il sera « inondable » en cas de crue, avec des aménagements nivelés. 

Une phase de co-construction avec les habitants permettra ensuite de définir plus précisément le programme.

Les Berges à la loupe

Contact

Direction Environnement et Cadre de Vie
04 76 76 36 36