Je suis propriétaire d’un animal ou souhaite le devenir

N’achetez pas, adoptez !

De nombreux animaux en France attendent leur nouvelle famille dans les différents refuges et associations. Nous vous conseillons de vous tourner vers ces structures pour plusieurs raisons :

  • Adopter c’est donner une seconde chance à un animal abandonné et/ou maltraité
  • C’est aussi libérer une place en refuge afin qu’un autre animal dans le besoin soit pris en charge
  • En passant par un refuge ou une association, vous ne financez pas le trafic animalier
  • Tous les animaux adoptés via un refuge ou une association sont stérilisés, ce qui évite la surpopulation d'animaux (surpopulation pouvant entrainer des maltraitances ou pire)
  • Le personnel ou les familles d’accueil vous aideront à trouver l’animal qui vous correspond car ils connaissent le caractère de leurs petits protégés

Conseils et obligations quand vous adoptez un chat

Animal de compagnie par excellence, le chat trouve naturellement sa place dans les appartements, dans les jardins ou sur les toits.

N’oubliez surtout pas de les faire stériliser, vacciner et identifier… et de les câliner !

  • L’identification : elle est obligatoire depuis le 1er janvier 2012. Que ce soit par tatouage ou par l’implantation d’une puce, l’identification permet l’inscription automatique du félin au fichier national Icad. Si votre animal sort, il est judicieux d’ajouter à son collier une médaille avec vos coordonnées.
  • La stérilisation : fortement conseillée, la stérilisation permet d’éviter les miaulements au moment des chaleurs chez les femelles et le marquage urinaire chez les mâles. Une chatte peut avoir plusieurs chatons par portée, plusieurs fois par an ce qui créé des difficultés pour placer les chatons. L’opération est à pratiquer par un vétérinaire à partir de 6 mois.
  • La vaccination : votre animal doit être immunisé contre les maladies infectieuses virales par vaccination, il est donc conseillé de faire vacciné votre animal et de faire ses rappels tous les ans. Votre vétérinaire vous conseillera à propos du protocole le plus approprié et réalisera les vaccinations.
  • Faire garder son chat : un chat laissé trop souvent seul peut etre naturellement enclin à développer des problèmes comportementaux et des maladies nerveuses (eczéma…). Si vous partez en vacances, de nombreuses personnes proposent un service de garde. Contactez un vétérinaire pour être mis en relation.

A savoir : la Ville de Grenoble procède à la capture des chats errants via les associations de protections animales conventionnées partenaires. Ils sont identifiés, stérilisés, soignés et relachés sur leur lieu de vie.

Conseils et obligations quand vous adoptez un chien

Adopter un chien est une décision engageante car un chien, comme tout animal de compagnie, demande du temps et des soins au quotidien. Pendant 10 à 15 ans, il conviendra de s’en occuper sans discontinuer et d’en assumer les responsabilités qui en découlent : soins,  lui apprendre à connaitre et vivre sereinement avec les humains et les autres animaux, identification, assurance, respect d’autrui, de l’environnement et des règlements.. et bien sûr les câlins !

  • L’identification : elle est obligatoire pour les chiens depuis 1999. Que ce soit par tatouage ou par l’implantation d’une puce, l’identification permet l’inscription automatique du félin au fichier national Icad. Si votre animal sort, il est judicieux d’ajouter à son collier une médaille avec vos coordonnées.
  • La stérilisation : fortement conseillée, la stérilisation empêche notamment  le développement de certaines infections, de certains cancers, et aussi celui d’autres problèmes qui peuvent affecter la santé et le bien-être de votre chien. En ce qui concerne l’âge idéal de cette opération, par rapport à la race de votre chien, rapprochez-vous de votre vétérinaire qui saura vous apporter les meilleurs conseils.
  • Les soins vétérinaires : un animal en bonne santé est la première garantie d’un comportement sociable. Une visite régulière chez le vétérinaire, le suivi des vaccinations et principalement celles contre les maladies infectieuses virales préserveront votre chien et vous-même. Un chiot ou un animal âgé nécessite des consultations régulières.
  • L’assurance : il est conseillé de prendre une assurance pour son chien (assurance de responsabilité civile obligatoire pour les chiens catégorisés c’est à-dire les chiens d’attaque ou de défense). Lors d’un accident ou de dégâts matériels, une partie des frais sera couverte. Certaines assurances prennent également en charge des soins et des actes vétérinaires lourds (chirurgie).

Le saviez-vous ? La Ville de Grenoble peut vous aider avec le comportement de votre animal !

La Ville de Grenoble offre à ses habitants les services d’une éducatrice comportementaliste canin et comportementaliste félin pour aider les propriétaires à mieux comprendre les besoins de leurs animaux afin de garantir un cadre de vie serein pour tous. Les méthodes employées sont basées sur l’éducation positive, dans le respect de l’humain et de l’animal.

Pour en savoir plus

Revenus modestes ? Soignez vos animaux à moindre frais

Un dispensaire SPA a été créé à Grenoble pour permettre aux personnes connaissant des difficultés financières de faire soigner leurs animaux. Il est consacré exclusivement aux personnes démunies et fonctionne uniquement sur rendez-vous.

Pour en savoir plus sur ce dispensaire

Les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie)

Les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC), ces serpents, tortues, iguanes, geckos, mygales, lémuriens ou autres singes sont venus compléter la diversité des animaux de compagnie.

Souvent exotiques et importés plus ou moins légalement, ils peuvent appartenir à des espèces menacées. Un certificat de capacité est parfois obligatoire. Il faut être compétent pour assurer la vie de ce type d’animal dans les meilleures conditions. Son maintien en bonne santé et le maintien de l’équilibre complexe de son milieu de vie, son biotope d’origine, sont difficiles à entretenir.

De même, l’impact d’un abandon ou d’une évasion d’un NAC peut provoquer des perturbations écologiques graves (prédation, prolifération, maladies). Il faut savoir qu’en dehors des spécimens nés dans des élevages spécialisés, il est interdit d’acheter un animal protégé par la convention internationale des espèces menacées d’extinction (la CITES). 

Animaux de ferme ou de basse-cour

Il est de plus en plus courant d'avoir des poules pour recycler les déchets de la cuisine, quelques lapins, des canards dans votre bassin voire des moutons si votre habitat le permet. Ces animaux de la ferme ou de la basse-cour ont besoin d'attention et leur choix ne s'improvise pas. Il faudra évaluer l'espace qui leur sera alloué et les installations à construire, les besoins au quotidien de chacun, la nécessité qu'ils ne soient pas seuls, les contraintes par rapport au voisinage, etc...

  • Réglementation et législation autour du poulailler et de l'élevage de poules : les poules ou autres animaux de basse-cour sont considérés par la loi comme des animaux de compagnie ; ceci jusqu'au nombre limite de 50, dans un cadre familial donc, et non professionnel. Il n'existe pas de règle concernant la distance minimale entre un poulailler et la limite de votre terrain. Néanmoins, les nuisances sonores restent interdites à tout un chacun (Code de la santé publique, article R1334-31).
  • Responsabilité en cas de problèmes : comme avec tout animal de compagnie, c'est votre responsabilité civile qui est engagée en cas de problème dû à vos poules (Code civil, article 1243) Vos poules ne doivent pas sortir de votre propriété, que ce soit pour se promener sur la voie publique ou pour picorer dans la pelouse du voisin. Les nuisances olfactives "peuvent être considérées comme un trouble anormal de voisinage" (Code de la santé publique - Article 26 du règlement sanitaire général).
  • Quelques règles de bon voisinage : pour faciliter les choses avec vos voisins, parlez leur de votre projet. Pour éviter toute nuisance, grillagez votre enclos pour garder vos poules à l'intérieur, et bien sûr, n'adoptez pas de coq. De plus, un nettoyage régulier du poulailler et des éléments qu'il contient évitera les nuisances olfactives. 

J'ai perdu mon animal, que faire ?

Dans l'agglomération grenobloise, c'est la Métropole qui assure la mission de « protection contre la divagation des animaux ». Si vous avez perdu votre animal, la Métropole vous conseille sur les démarches à suivre, en lien avec notamment la fourrière métropolitaine